Review Tanaka Works P228 Stainless

impulse

Tanaka-logo

 

22 octobre 2014

Maruzen, Marushin, Tanaka… Autant de marques japonaises qui me sont presque inconnues et que j’aimerais découvrir au fil de mes reviews, et ça tombe bien car avec IMPULSE on peut avoir accès à des petits bijoux de l’airsoft ! Certes, il faut mettre le prix, mais que ne ferais-je pas pour vous autres mes chers Dingophiles !

Je débute donc ma ronde par la marque Tanaka Works, pionnier du ”gas blowback”, en vous présentant le P228 en version Stainless.

Si vous n’avez pas encore vu la vidéo de présentation sommaire, il est temps de passer au rattrapage !

 

01 dingo rubrique RS petit

Le P228 est un dérivé compact du P226 développé en 1989. Renommé M11 par l’armée américaine, il est distribué entre autres aux unités de police militaire. Il est apprécié des forces de l’ordre à travers le monde pour sa facilité de dissimulation. Son chargeur contient 13 munitions de 9mm parabellum.

C’est chouette hein ?

1287725840

En plus, la version stainless est utilisée par l’excellent Will Smith dans le non moins excellent Bad Boys

images

Will_Smith_Bad_Boy

02 dingo rubrique boite petit

Un couvercle en carton assez sobre, un écrin en polystyrène blanc (mais solide), pas de fioritures sur cette boite.

P1090359

La réplique n’a pas bougé durant le transport, elle est emballée dans un sachet plastique. Lorsqu’on la sort on est frappé par la quantité de lubrifiant présente ! Un bon nettoyage s’impose !

P1090360

On y trouve :

-La réplique, en ABS, elle pèse  615 grammes chargeur engagé (soit 200 grammes de moins que la version réelle).

-Un chargeur en métal pouvant contenir 15 billes.

-Un manuel d’utilisation.

-Un petit sachet de billes.

-Une clé Allen.

P1090361

03 dingo rubrique réplique petit

Effectivement la réplique est assez compacte, sans être trop compacte (comme le M&P9 compact par exemple). La prise en main est bonne et les différents contrôles tombent aisément sous le pouce.

La finition stainless ne plaira pas à tout le monde, sachez que la réplique est également disponible en noir. Niveau finition on est loin du modèle WE un peu trop grossier.

P1090363

Je dois avouer que prendre des photos d’une réplique aussi brillante, c’est compliqué.

P1090364

La glissière est marquée du P228 réglementaire, notez que le calibre réel de l’arme n’est pas gravé au niveau de la chambre, dommage !

P1090367

Ici les marquages airsoft ainsi que l’origine de fabrication.

P1090368

La crosse convient parfaitement aux petites et moyennes mains. Les gros balaizes trouveront peut être le gabarit un peu trop petit.

P1090369

Côté gauche de la glissière on retrouve P228 mais également l’usine qui fabrique le vrai Sig.

P1090370

Les différents contrôles sont situés sur le côté gauche de la réplique. Ils sont métalliques (acier pour le levier de désarmement et l’arrêtoir de glissière, alliage pour les autres).

P1090371

Ici on peut voir le loquet de verrouillage de la culasse ainsi que la queue de détante, elle aussi en métal.

P1090372

Le levier de désarmement en acier est fonctionnel.

P1090377

P1090378

 

04 dingo rubrique visée petit

Le cran de mire métallique est orné d’un point blanc.

P1090373

Idem pour l’oeilleton.

P1090374

On aligne aisément les deux points et ça file sur la cible !

P1090376

 

05 dingo rubrique chargeur petit

Le chargeur représente un bon tiers du poids de la réplique. Il est orné des marquages SigSauer. Je tiens à notifier ici que je trouve abusé le prix des chargeurs de rechange, de ce que j’ai vu, entre 48$ et 70€, oui, 70€ LE chargeur. On n’est pas encore au niveau des chargeurs WA mais presque…

P1090379Les 15 billes sont placées en quinconce. On peut voir qu’il reste de la place mais Tanaka a décidé de ne pas trop comprimer le ressort.

P1090380La valve de percussion. Remarquez le système identique aux chargeurs WA qui permet de laisser la valve appuyée.

P1090381

P1090382

06 dingo rubrique démontage petit

C’est bien, c’est beau, c’est Suisse (enfin, presque !), donc simple d’emploi, on bascule le loquet de verrouillage de la glissière et on la pousse vers l’avant.

P1090383

Tadaa !

P1090385

Le mécanisme de percussion est en métal. Le marteau vient frapper un percuteur qui actionne la valve du chargeur. Sympa !

P1090386

On peut ensuite retirer la tige-guide en acier et le ressort récupérateur, puis le canon externe en plastique.

Le ressort étant un peu mou, je vous conseille de trouver un remplacement un peu plus ferme pour profiter d’un meilleur kick mais cela n’a rien d’obligatoire pour utiliser de la réplique.

P1090387

Le nozzle. Il coulisse parfaitement dans son logement et a l’air robuste.

P1090388

L’ensemble hop-up/canon interne se retire aisément du canon externe.

P1090389

Le bloc se sépare en deux, pas de molette ici mais une vis qui vient faire appui sur le joint par le bas. Déroutant mais efficace !

P1090390

Ici on peut voir la vis. Je suis étonné de voir une empreinte plate alors que Tanaka annonce une vis 6 pans !

P1090392

Le canon est spécifique à la marque; il mesure 83mm de long.

P1090393

Le joint est également spécifique, il n’a pas le classique bourelet qui fait tourner les billes.

P1090394

07 dingo rubrique éclaté petit

P1090362

08 dingo rubrique tests tir petit

-BB 0.20 grammes Cybergun Bio et 0.25 grammes King Arms Bio

-25°C

-HFC144a Abbey predator et Ultrair.

-Chrony Xcortech3200

 

Autant profiter du dernier beau week end de l’année (25° fin octobre, youpi !) pour faire des tests de tir. Et le petit P228 s’en sort plutôt bien.

J’ai été surpris de la vélocité des billes, en moyenne 207 fps au Hfc144a et 225 fps à l’Ultrair. Je vous rappelle qu’il est fortement déconseillé d’utiliser des gaz trop puissants dans les répliques à glissières en plastique…

Le kick n’est pas phénoménal et le ressort récupérateur très tendre n’arrange pas les choses, mais la réplique cycle correctement.

Le hop up est très efficace et il faudra du doigté pour le régler aux petits oignons. Les trajectoires sont tendues et le groupement raisonnable.

Pour tout vous dire, j’ai été impressionné de pouvoir toucher une cible à 35 mètres en bout de trajectoire !

Impressionné également par l’autonomie de la réplique, j’ai pu tirer 6 chargeurs (soit 105 billes) avec une seule charge de gaz avant que cela devienne mou du genou !

Je vous laisse découvrir les tests à 5,10 et 25 mètres :

 

09 dingo rubriqueconclusion petit

 

 

 

 J’ai été assez surpris par cette réplique Tanaka du Sig Sauer P228. Je m’attendais à une meilleure finition, réservée aux répliques de la gamme JUPITER (j’essaierai de m’en procurer une un de ces jours mais le prix est… dissuasif ^^) mais cette version Stainless est loin d’être désagréable au regard. La légèreté du plastique est vite éclipsée par la qualité de l’assemblage  et une fois le chargeur engagé on oublie d’autant plus le côté tout ABS de la réplique.

Et puis on passe au chrony et on se dit « pas assez de FPS mon fils ! », mais on se rend sur le pas de tir et là, c’est la GROSSE surprise : portée, précision, hop up très efficace et autonomie gargantuesque ; tout pour faire de ce P228 un allié de choc aux côtés de notre réplique principale. Les seuls points vraiment négatifs me venant à l’esprit sont le prix des chargeurs de rechange ainsi que les maigres possibilités d’upgrade pour les aficionados de la modification !

Reste la question du prix : un joueur français lambda est-il prêt à mettre près de 200€ dans une réplique de poing en plastique développant moins de 250 FPS même si les performances de tir sont honorables ? A l’heure actuelle, je n’en suis pas certain mais dans tous les cas, le choix est votre !

P1090366

 

10 dingo rubrique les plus

-Qualité des matériaux.

-Excellent rapport portée/puissance.

-Bonne régularité de tir.

-Compact.

 

 

 

 

11 dingo rubrique les moins

 

-Ressort récupérateur assez mou.

-Prix des chargeurs de rechange.

-Fait un peu jouet malgré la qualité de fabrication.