Review KSC M4 PTS ERG, vibrato et stacato !

impulse

KSC

 

27 octobre 2014

Quelle aventure pour enfin avoir cette réplique ! Commandée mi-juin sur le shop IMPULSE, je ne l’ai reçue que mi-juillet car elle est restée bloquée en transit à Roissy pratiquement 3 semaines. Il ne faut pourtant pas des jours pour dédouaner un colis… M’enfin… Continuons notre parcours des répliques EBBR du marché avec cette M4 PTS CQB de chez KSC Japan.

Pour ceux qui auraient loupé la vidéo de présentation, voici l’occasion de rattraper votre retard :

01 dingo rubrique RS petit

C’est une M4 quoi… Son historique ICI.

 

02 dingo rubrique boite petit

J’aime bien le look de la boite, par contre, ayant parlé avec les représentants MAGPUL au dernier IWA de Nuremberg en constatant l’absence des produits PTS, il apparaît que MAGPUL a arrêté toute collaboration il y a déjà 2-3 ans. Il s’agit certainement des exemplaires invendus à la grande époque que nous voyons à nouveau, cette réplique était en effet proposée sur des sites chinois sous la marque MAGPUL et montées par KWA…

01P1080434

On a tout de même droit à un laïus sur l’excellence de la gamme PTS 🙂

02P1080433

Tout est en place, bien calé dans du polystyrène assez solide.

03P1080432

La boite est relativement bien remplie, on y trouve :

-La réplique, en alliage et ABS. Elle pèse son poids à cause du système ERG : 3,1 kilos

-Un chargeur PMAG 30/60 coups

-Une tigette de nettoyage.

-Un outil de réglage du cran de mire.

-Un manuel d’utilisation.

-Un outil de réglage du cran de mire.

-Des billes.

-Un BB loader.

-Un bouchon de canon.

04P1080431Il ne vous manque qu’une batterie pour commencer à jouer !

 

03 dingo rubrique réplique petit

La première chose qui transparaît lorsqu’on sort la réplique de sa boite est son aspect compact (normal me direz-vous, c’est une version CQB !) renforcé par le poids de la réplique. Plus de 3 kilos mais bien équilibré. Les fournitures PTS changent agréablement le look de la base M-4, mais il faut être fan de ce genre de choses…

05P1080423

06P1080422

On peut ici voir le poussoir d’assistance au chambrage, inutile mais présent sur les vraies M-4. La trappe anti-poussière peut être fermée en permanence, la fausse culasse restant immobile lors du tir.

L’arrêtroir de culasse étant fonctionnel il est possible de régler le hop up à molette sans peiner.

P1080426

L’avant de la réplique est un grand classique comprenant un tenon de baïonnette, une attache sangle, un cache-flammes type AR-15 et le guidon triangulaire.

P1080429

P1080350

Si la majorité de la réplique est en alliage, il y a néanmois quelques pièces en acier.

P1080428

Les marquages sont nets, remarquez le numéro de série en blanc, il est unique.

P1080361P1080364

La poignée pistolet MOE.

P1080362

Le sélecteur de tir 3 positions. Les crans sont bien marqués et assez fermes pour ne pas que le sélecteur bouge en cas d’accrochage avec un élément de votre tenue.

P1080363

P1080365

Le garde-mains PTS MOE. Il pourra être agrémenté de rails spéciaux. La batterie vient se loger à l’intérieur.

P1080370

P1080371P1080430

Même la plaque moteur se voit ornée du logo Magpul.

P1080373

La crosse est très bien représentée, il n’y a quasiment aucun jeu sur le tube.

P1080353

P1080354

P1080356

P1080358

Le talon de crosse en caoutchouc est confortable.

P1080357

Un discret marquage KSC prend place sur la partie inférieure du tube de crosse. P1080372

 

04 dingo rubrique visée petit

Le guidon est celui d’un M4 classique, avec un cran de mire réglable en hauteur.

P1080368

A l’arrière c’est un MBUS2 qui prend place sur le rail supérieur.

P1080366

Une simple pression permet de le déplier. Il est réglable en gisement et dispose de deux oeilletons.

P1080367

La visée est agréable mais la plupart des joueurs préféreront placer une aide à la visée électronique sur le rail.

P1080425

 

05 dingo rubrique chargeur petit

Les chargeurs PMAG équipant la réplique disposent de quelques fonctionnalités intéressantes.

P1080374

P1080375

Ils permettent, via un petit levier, d’arrêter le tir lorsque le chargeur est vide.

P1080376

Un téton vient pousser les billes jusqu’à la dernière dans le bloc hop up, on ne perd aucune bille.

P1080378

Par défaut réglés en 60 billes, on peut en faire des real cap de 30 coups en un clin d’oeil.

P1080379

P1080380

Si la plupart des chargeurs classique sont compatibles (mais ne permettent pas d’activer l’arrêt de tir ou de ne pas perdre de billes) il existe néanmoins des boites de 3 chargeurs disponibles pour une cinquantaine d’Euros.

P1090396

06 dingo rubrique démontage petit

La séparation des deux parties du corps de la réplique s’obtient en ôtant la goupille avant.

P1080351

P1080352

Des cosses rapides permettent de séparer l’upper du lower sans arracher la prise mini Tamiya !

P1080343

Nous parlions plus haut du garde-mains, il peut être facilement enlevé en actionnant le delta ring. Attention si vous voulez le remplacer par un autre modèle, le porte-fusible prend pas mal de place, je n’ai pas réussit à monter un RIS cheap.

P1080342

P1090399

P1090400

Notez la représentation du tube d’emprunt des gaz.

P1080381

Et voici pour un démontage sommaire qui vous permet déjà de changer le joint de hop up ou le canon interne.

P1080341

P1080345

Le canon en laiton mesure 273mm.

P1080346

Le bloc hop up est cranté, ce qui permet un réglage précis et stable. J’ai quelques réserves concernant le joint car je n’ai pas obtenu de très bonnes performances de tir…

P1080347

Intéressons-nous à ce qu’abrite le tube de crosse (remarquez les 6 positions).

P1080386

Il faut tout d’abord dévisser l’écrou du tube à l’aide de l’outil adapté.

P1080389

Puis une vis 6 pans qui solidarise la gearbox au corps de la réplique.

P1080390

Il suffit alors de dévisser le tube. ATTENTION, si le ressort est en compression maintenez fermement les deux parties !

P1080392

Inutile de démonter la gearbox pour changer le ressort, on y a accès par l’arrière. Pratique !

P1080393

Voici le système de recul. La masse additionnelle pèse 316 grammes.

P1080394

On peut ici comparer la masse additionnelle avec celle (en bas) du BOLT BR4 ELITE FORCE (review à venir). On comprend mieux la différence de recul même avec près de 60 fps d’écart entre les deux répliques !

P1090397

Aller, on continue d’explorer les entrailles de la bête !

Débranchez les cosses puis enlevez le moteur.

P1080382

Ca vous parle ? Et bien moi pas 🙂 Le moteur à axe long est assez léger, vous pourrez le remplacer par un modèle high torque pour gagner en réactivité.

P1080383

Une fois le moteur déposé, on peut enlever la poignée pistolet.

P1080385

P1080391

Puis retirer la goupille arrière et la goupille au niveau de la queue de détente.

P1080396

On peut désormais sortir la gearbox du corps de la réplique. Attention à bien repérer le placement de l’arrêtoir de culasse lors du démontage, sinon vous aurez des soucis de tir.

P1080397

Un aperçu du sélecteur. Le système en étoile permet d’avoir un changement franc de mode de tir.

P1080400

J’ai encore tout pété !!!

P1080398

Avant de démonter la gearbox V2, je voulais vous faire voir l’action du loquet du chargeur sur l’arrêt de tir de fin de chargeur. C’est un peu une usine à gaz, avec des pièces en mouvement, des mini-ressorts et des vis spécifiques. J’espère que cela ne sera pas une source de panne…

P1080402

Avant tout, il faut déposer la poignée de chargement. Repérez bien la position du ressort.

P1080403

P1080404

Puis j’ai démonté le fameux système d’arrêt de tir. Là encore attention de bien repérer la position de toutes les pièces avant de démonter.

P1080405

P1080406

Ne perdez aucune de ces pièces…

P1080407

P1080408

On peut ensuite défaire les vis qui tiennent les deux demi-coques de la gearbox.

P1080410

Il est temps d’ouvrir, attention, cela équivaut à annuler une éventuelle garantie…

P1080411

ATTENTION : pour éviter tout problème au remontage, repérez bien les vis.

P1080412

Et voilà ! Au premier coup d’oeil ça n’a pas l’air mal. L’ensemble respire la qualité, pour la solidité c’est une autre histoire, je suis certains que les adepte des batteries de bagnole et des 50 billes/seconde trouveront moyen de tout casser !

P1080413

Le nozzle métallique est assez spécial, je n’en avait jamais vu de tels. Un téton prend place au milieu de l’orifice.

P1080414

Je ne saurais vous dire à quoi il sert, dévier le débit d’air sur les côtés de la bille peut être ? Si vous avez des idées, n’hésitez-pas à commenter !

P1080417

La partie pneumatique. Cylindre percé pour correspondre à la longueur de canon, piston plastique avec dernière dent acier et tête de piston en alliage.

P1080415

La tête de piston n’est pas ventilée mais l’étanchéite est très bonne d’origine.

P1080416

Les engrenages sont bien graissés. Le calage en sortie de boite était correct.

P1080418

Remarquez les roulements de 8mm ainsi qu’une partie du système d’arrêt de tir.

P1080420

 

07 dingo rubrique éclaté petit

 

P1090401

P1090403

 

08 dingo rubrique tests tir petit

-LiPo 11.1V 1200MAh. LiPo 7.4V 1100MAh. NiMh 9.6V 1600MAh

-Billes 0.20g Bio Cybergun

-Chrony Xcortech 3200

 

 

On a bien à faire à une réplique qui vient du Japon, avec une moyenne de 292 FPS en sortie de canon, vous pouvez emporter la réplique sur n’importe quel terrain sans problème.

La cadence de tir est honorable en NiMh9.6V : 12.1 billes/seconde. Les utilisateurs de LiPo7.4V tomberont à 9.7 BB/s et ceux d’entre vous qui préfèrent les LiPo11.1V auront 14BB/s.

Certes, nous sommes loin des 25-30 BB/s des Ayatollah de la cadence, mais pour un EBBR le mode auto mène a une plus grande dispersion.

Il est d’ailleurs difficile d’obtenir une trajectoire constante avec ce M4 car le recul est vraiment prononcé, à vrai dire, le plus soutenu que j’ai pu voir à ce jour sur les modèles que j’ai testé (BOLT, MARUI, BO et HEAT). Cela n’excuse pas tout et je dois également avouer que je ne suis pas fan du joint d’origine qui à besoin de se chauffer et arrive difficilement à envoyer de manière constante les billes sur la cible.

Je vous laisse voir cela en vidéo :

 

 

EDIT du 31 octobre 2014 : Comme la plupart des répliques de review, j’ai revendu ce M4. Le nouveau propriétaire a changé le joint de hop up par un Marui (non sans mal, le joint Marui semble plus épais donc prenez votre temps) et a gardé le canon d’origine. Il est venu hier et j’ai pu voir une amélioration sensible des performances de la réplique en portée et en groupement, sans compter qu’il n’y a plus besoin de “faire chauffer” le joint avec 3-4 tirs pour que les trajectoires soient bonnes.

 EDIT du 08 décembre 2014 : Retour de Six (France Airsoft) sur sa réplique

Salut Ding !

Je viens te faire un petit retour de ma M4 ERG KSC.
Tout d’abord, merci à toi pour la review, ça a été un gros plus pour l’achat de la réplique.

A propos de la réplique, vraiment rien à redire. Un externe de qualité et des sensations de tir vraiment sympa.
Par rapport à mon ancien 416 Marui, j’ai senti une légère différence.
Un ami a même été surpris, tant au niveau du kick qu’au niveau de l’externe (il avait un M4 MOE G&P et les marquages étaient gravés et peints sur cette dernière).

Niveau performances de tir, je n’ai pas eu le même souci que toi avec le joint (enfin, ce n’est que mon impression). Les premières billes partent très bien ainsi que les suivantes. J’ai même été surpris pour une config d’origine.
Je pensais changer le joint et le canon mais finalement, je ne toucherais à rien.

Par contre, il n’y a rien à faire, je crois que le garde-main finira par être changé dès que je pourrai.

 

 

09 dingo rubriqueconclusion petit

Est-ce un bon choix d’acheter une réplique à plus de 430€ (en comptant les frais de port) développant à peine 300 FPS ? Je sais, la question est plutôt idiote mais il arrive souvent que les jeunes joueurs (et certains moins jeunes) ne jurent que par le nombre de pieds par seconde sortant de leur réplique pour juger de la qualité d’un produit.

Cette M-4 ERB se positionne clairement dans le haut de gamme avec sa finition exemplaire, ses fournitures PTS et son  système de recul innovant, sans compter les fonctions d’arrêt de tir en fin de chargeur et de zéro bille perdue.

Le seul reproche que je pourrais lui faire, c’est un joint de hop up un peu récalcitrant et il m’est arrivé à de rares reprises (3 fois sur environs 1200 billes tirées) que le bolt catch se déclenche tout seul à cause des vibrations, stoppant le tir de manière intempestive.

Si j’étais fan de ce genre de réplique je pense qu’elle aurait terminé sur mon mur mais comme d’habitude, je vous donne les informations à ma portée et c’est à vous qu’incombe de faire votre choix !

 

10 dingo rubrique les plus-Compatibilité avec les chargeurs d’autres marques.

-Chargeurs 30/60 billes.

-Arrêt de tir en fin de chargeur (avec les chargeurs dédiés).

-Très bonnes sensations de tir.

-Plus gros recul ressenti à ce jour sur un EBBR.

-Belle finition.

-Jouable en sortie de boite.

 

 

11 dingo rubrique les moins

 

-Hop up perfectible en sortie de boite (ou à rôder).

-De rares ratés d’arrêt de tir (dûs au recul qui actionne la pièce ?).

-Prix pouvant rebuter les débutants.