Review BOLT BR4 ELITE FORCE

Bolt-Airsoft

10849069_392298130948507_1241098111143722307_o

29 octobre 2014

Il y a quelques mois, la branche française de la marque BOLT (Taiwan) me contactait pour savoir si j’étais tenté par un test de leurs produits.

Toujours intéressé par de nouvelles choses à vous faire découvrir, j’ai accepté leur offre de partenariat (vous pouvez également trouver les produits Bolt sur la chaîne de Khan Seb).

J’ai donc eu le choix du modèle à recevoir mais n’ayant pas voulu faire doublon avec les modèles de Seb, mon affection s’est tournée vers le modèle ELITE FORCE, toujours équipé du système Bolt Recoil Shock System (BRSS).

Si vous êtes passé à côté de la présentation, voici une petite séance de rattrapage en compagnie de Djé :

01 dingo rubrique RS petit

C’est une M4 quoi… Son historique ICI.

 

02 dingo rubrique boite petit

Les boites Bolt sont discrètes et sobres. Seules quelques indications concernant le modèle et la puissance sont indiquées.

P1090283

L’intérieur est soigné (enfin, avant le transport…) et les différentes caractéristiques sont mentionnées à l’intérieur de la boite. La réplique est maintenue par deux bandes velcro.

P1090284

On trouve à l’intérieur (comme j’ai une version de test cela peut différer du package final) :

-La réplique, en alliage et en ABS. Elle pèse 3.2 kg avec son chargeur.

-Un chargeur Hi-cap.

-Un manuel en français.

-Une attache sangle QD.

-Des connecteurs supplémentaires.

-Des couvre-rails type “échelle”.

-Une poignée pistolet spécifique.

-Une poignée avant spécifique de type “alien”.

-Une batterie LiPo (non présente dans mon pack)

-D’après mes sources, un boitier Peq pour mettre la batterie mais je ne l’ai pas eu, je vous ferai voir le produit dès que je pourrai.

 

P1090285

 

03 dingo rubrique réplique petit

 

Ci-dessous la version Taiwan, équipée de couvre-rails type nid d’abeille… La manipulation de la réplique est agréable, la plate-forme M-4 n’ayant plus à faire ses preuves tous les contrôles sont facilement accessibles pour un joueur droitier. La réplique est relativement compacte, idéale pour être maniée en environnement clos.

P1090286

P1090287

et voici la version Europe avec la poignée avant type ”alien”, les couvre-rails en échelle et la poignée pistolet alternative, les accessoires existent également en beige. Je trouvais ça un peu bizarre au départ mais la poignée est vraiment TRES confortable et ergonomique.

P1090412

Les marquages restent assez limités, le QC code du côté droit.

P1090288

Les marquages BOLT du côté gauche, on aime ou non… Je trouve dommage que la peinture fasse autant penser aux répliques cheap car la marque semble se positionner au niveau du haut de gamme niveau prix…

P1090289

On ne peut pas cacher les origines taiwanaises de la réplique.

Le sélecteur de tir a 3 positions est bien ferme, les crans sont marqués.

P1090290

Ici la poignée pistolet type M-4 classique.

P1090291

Elle peut être remplacée par un second type de poignée.

P1090422

Un rail flottant équipe l’avant de la réplique. Vous pourrez y placer bon nombre d’accessoires. Ici avec les goodies de la version Taiwan. Il est un peu dommage que la teinte du RIS soit différente du reste de la réplique.

P1090292

On remarque que la connectique est placée vers l’avant, la prise mini Tamiya sortant par un trou du garde-main.

P1090293

Ici un gros plan sur la poignée équipant les versions européennes.

P1090421

Deux couvre-rails type échelle sont fournis. Ils évitent de se blesser car les rails sont coupants.

P1090423

Je m’attarde un peu sur la crosse car je dois avouer que c’est son look qui m’a fait choisir la réplique.

C’est une crosse type Vltor.

P1090294

Elle comporte un compartiment dans lequel vous pourrez mettre des petits accessoires. Remarquez également l’emplacement pour une attache sangle à détachement rapide. (QD mount).

P1090295

La crosse peut être réglée sur 6 positions selon votre morphologie.

P1090296

Le talon en caoutchouc est confortable et ne glisse pas.

P1090297

Nous parlions de l’attache sangle, elle est fournie avec la réplique et prend place par défaut sur la plaque arrière du receveur inférieur.

P1090298Le poussoir d’aide au chargement bouge, mais il ne sert à rien.

P1090299

L’arrêtoir de culasse n’étant pas actif, vous devrez maintenir la poignée de chargement vers l’arrière pendant que vous tournez la molette du hop up.

P1090300

04 dingo rubrique visée petit

Rien de bien nouveau, un guidon avec cran de mire réglable en hauteur à l’avant.

P1090301

Une poignée de transport avec oeilleton à double position réglable en site et en gisement à l’arrière.

P1090302

Poignée amovible bien entendu, ce qui vous permettra de poser tout type d’optique compatible Picatinny !

P1090303

On aligne, on tire, ça touche !

P1090305

05 dingo rubrique chargeur petit

 

Là non plus pas de grande surprise, il s’agit d’un hi-cap en métal.

P1090306

La trappe permet l’insertion des billes.

P1090307

Et la molette les fait remonter dans le puits. Notez que la réplique est compatible avec la plupart des chargeurs du marché (hors chargeurs spécifiques, type Marui next gen ou KSC ERG).

P1090308

06 dingo rubrique démontage petit

Afin que vous puissiez constater les différences (ou le manque de différence) entre les séries 2013 et ces séries, j’ai inséré des photos (fond blanc) de la BOLT Socom que j’avais eu entre les mains l’an passé grâce à Colombi Sport pour Red Dot.

 

On commence par enlever la goupille avant pour pouvoir séparer l’upper du lower.

P1090312

ATTENTION : il vous faudra retirer la prise avant de pouvoir effectuer cette opération. Je n’ai jamais réussi à enlever le bloc de visée avant et donc à retirer le garde-main, le branchement lors du remontage a donc été assez sportif !

P1090317

Bref, la réplique est désormais séparée en deux parties.

P1090318

On peut s’intéresser à l’ensemble canon/hop-up qui sort facilement. C’est le canon “classique” Bolt marqué 6.0mm et leur bloc hop up à molette.

P1090319

Le canon interne mesure 273 mm.

J’ai voulu vérifier le diamètre du canon avec un pied à coulisse électronique (mauvaise idée…) et mes mesures ont oscillé entre 5.98 et 6.00 mm. Difficle de mesurer avec précision mais quelques mois après la review initiale je me suis procuré un micromètre intérieur (pour mesurer les alésages) et les valeurs trouvées n’ont rien à voir, il s’agit d’un canon de 6.03mm de diamètre.

P1090320

 

Le bloc hop up BOLT, pour moi un bon bloc qui fait correctement son travail. Le joint d’origine n’est pas trop dur et apporte de bonnes trajectoires.

P1090322

Une vue sur la finition de l’intérieur du receveur supérieur.

P1090323

Passons au démontage du moteur. On retire la plaque inférieure.

P1090324

P1090325

Puis on sort le moteur BOLT, un high torque.

P1090326

Il va maintenant falloir démonter le tube de crosse car le système de recul ne permet pas de déposer la gearbox sans cela.

P1090328

P1090329

Utilisez l’outil adéquat pour dévisser l’écrou de tube.

P1090330

Puis dévissez le tube. Le fait que le câblage soit vers l’avant est un avantage cette fois-ci.

P1090331

Remarquez la tige faisant le lien entre la masse additionnelle et le piston.

P1090332

Si vous voulez voir comment est fait le BRSS, vous pouvez dévisser l’arrière du tube et faire sortir la masse additionnelle et ses deux ressorts (ici, l’un des deux était coincé dans le tube)

P1090333

Sur cette photo on voit les deux ressorts. La masse additionnelle pèse 200 grammes. C’est presque 90 grammes de moins que sur les EBBR Marui et  116 grammes de moins que sur la M4 ERG KSC (testée ICI)

P1030750

Plus rien ne bloque vers l’arrière.

P1090334

Il est temps de retirer la goupille arrière ainsi que celle présente au niveau de la queue de détente.

P1090335

Puis on doit enlever le loquet de chargeur. ATTENTION à ne pas foirer cette minuscule vis !

P1090336

P1090337

Vous pouvez enlever le bolt catch si vous le souhaitez. Il ballotte un petit peu car il n’y a pas de ressort entre l’arrêtoir et le corps.

P1090338

Enfin on peut retirer la gearbox version 2 !

P1090339

P1090340

Attention à bien repérer la disposition des pièces lorsque vous démontez.

P1090341

Ce système permet à la fausse culasse de bouger lors du tir. Il est mû par le mouvement du piston.

P1090342

Repérez également les vis du tour de gearbox.

P1090343

Puis ouvrez délicatement pour éviter les projections de pièces !

P1090344

 

Le calage était satisfaisant et la lubrification n’est pas exagérée comme c’est parfois le cas.

P1090345

Seul le guide de ressort fait un peu pauvre par rapport au reste.

P1090346

Le piston poids plume n’a pas changé, il est toujours équipé de dents en acier et d’une tête de piston ventilée en aluminium.

P1090347

P1090348

P1090349

P1030753

Le cylindre est percé afin d’envoyer le volume d’air adapté à la longueur du canon. L’étanchéité de l’ensemble est parfaite sur ce modèle.

P1090350

Le nozzle est en plastique.

P1090351

On peut voir une différence de couleur entre l’ancien et le nouveau sector gear (celui en contact avec le tappet plate). Une fragilité apparemment corrigée.

P1090352P1030760

On peut voir ici l’axe qui fait la liaison entre le BRSS et le piston.

P1090353

Et voilà, j’ai encore tout pété !! Notez à nouveau que malgré mes efforts (mesurés, je ne voulais rien casser) je n’ai pas réussit à enlever le front set qui ne tient pourtant que par 3 goupilles, je vous laisse imaginer le casse-tête pour remettre les connecteurs logés dans le garde-main !

P1090354

 

07 dingo rubrique éclaté petit

P1090310

 

08 dingo rubrique tests tir petit

-LiPo 11.1V 1200MAh. LiPo 7.4V 1100MAh. NiMh 9.6V 1600MAh

-Billes 0.20g Bio Cybergun

-Chrony Xcortech 3200

 

Quelle bonne surprise, la réplique sort entre 345 et 350 FPS, pas besoin d’y toucher pour participer à la majorité des parties en asso en France !

Les cadences de tir sont respectivement de 16, 13 et 11 billes seconde pour des batteries LiPo 11.1, NiMh 9.6 et LiPo 7.4V, c’est largement suffisant pour sortir un adversaire !

Le hop up fonctionne très bien et les trajectoires sont tendues et régulières. Seul le recul impacte légèrement sur le groupement.

J’ai constaté que le recul était un peu moins marqué que sur les modèles précédents que j’avais testé (BR4 socom l’an passé pour Red Dot et BR47 il y a peu -je vous ferai un topo un peu plus tard-) mais impossible de savoir pourquoi, la masse additionnelle étant quasiment la même (à quelques grammes près); peut être une histoire de tarage de ressorts amortisseurs ?

En tout cas jusqu’à 35m je n’ai pas eu de mal à atteindre la cible, je vous laisse voir ça en images :

 

09 dingo rubriqueconclusion petit

 

 

 

 

Annoncée aux alentours de 475€, cette Bolt BR4 ELITE FORCE est une bonne réplique. Jouable sans modification en sortie de boite, les performances sont honorables et le recul du BRSS ajoute un petit plus pour qui recherche des sensations de jeu.

Les engrenages semblent avoir été revus après quelques casses sur les modèles de l’an passé et on constate une recherche sur le look des nouveaux produits Bolt. La boite des versions “Europe” est bien remplie (couvre-rails, poignée, connectique de remplacement…). Notez que s’il n’était pas présent dans mon carton de pré-production la réplique est bien fournie avec un boitier Peq. Il faut également noter que le manuel est entièrement en français, c’est assez rare pour le souligner.

La grande question est de savoir si vous voulez mettre ce prix dans une réplique jouable en sortie de boite et disposant des accessoires adéquats et d’une batterie LiPo malgré la finition perfectible du BR4 (et des répliques Bolt en général, mais ils y travaillent !).

La réponse n’apartient qu’à vous et à votre banquier 😉

Vous pouvez bien entendu réagir à cette review en commentant ici ou sur la page Facebook de l’Antre !

 

10 dingo rubrique les plus

 

-Bonnes performances en sortie de boite.

-Boite complète.

-Un effort sur le look des répliques BOLT.

-Documentation en français.

-Engrenages apparemment revus.

 

 

 

 

11 dingo rubrique les moins

-L’aspect de la peinture et les différences de teintes.

-Obligation d’avoir un boitier pour la batterie.

-Prix ?