Review Tokyo Marui HK417 Early Variant Next Gen (EBBr)

marui_logo

impulse

 

 30 janvier 2015

Si vous commencez à me connaître, vous savez que peux difficilement passer à côté d’une grosse nouveauté Marui. C’est donc le coeur en joie et le compte en banque en berne que j’ai pré-commandé un exemplaire sur la boutique en ligne IMPULSE.

C’est ainsi que début janvier j’ai pu vous présenter la réplique, souvenez-vous :

 

Et comme un deuxième avis n’est jamais de trop, découvrez également la vidéo de Khan Seb, sortie le 21 février :

 

 

Il est temps désormais d’aller un peu plus loin dans les détails, je vous invite à découvrir en profondeur ce HK417 EBBR !

 

01 dingo rubrique RS petit

En bref, c’est un HK416 chambré en 7.62×51 NATO, utilisé dans de nombreuses forces de police et d’armées dans le monde. En France il est en service depuis pas mal d’années déjà.

Plus d’informations ICI.

 

02 dingo rubrique boite petit

Comme d’habitude la boite est assez classe et reprend la plupart des informations techniques de la réplique ET de l’arme. Cela peut parfois porter à confusion mais on ne joue pas avec la boite…

P1090822

Tout est bien en place et la réplique est maintenue par deux bandes Velcro.

P1090824

On trouve pas mal de choses dans cette boite mais il faut bien fouiller partout !

-La réplique, fabriquée en alliage robuste et en ABS, elle pèse 4.250 kg chargeur et batterie compris.

-Un chargeur 20/70 coups.

-Un manuel d’utilisation.

-Un bb loader.

-Une tige de nettoyage.

-Un bouchon de sécurité.

-Un sachet de billes.

-Un adaptateur pour charger la batterie SOPMOD spécifique.

 

ATTENTION : La réplique est fournie sans la batterie spécifique, prévoyez d’en acheter ou prévoyez un kit pour brancher vos batteries perso.

P1090825

 

03 dingo rubrique réplique petit

Avec ses 4.250 kilos, son rail long et son canon externe de 16 pouces, le HK417 Marui n’est pas un poids plume. Cependant, il se laisse manier aisément dès qu’on lui pose une poignée avant et une sangle, mais nous y reviendrons…

P1090826

P1090828

On remarque rapidement l’absence des marquages HK présents sur les répliques VFC du côté droit du receveur inférieur.

P1090833

Seule l’inscription du fabricant est apposée sur ce côté, proche de l’imposant bouton d’éjection de chargeur.

P1090834

Sur l’avant du puits de chargeur, l’habituelle incitation à lire la manuel avant d’utiliser le HK417.

P1090835

Et sur le côté gauche de la réplique, enfin, les marquages HK. Le “D” n’est pas présent sur tous les 417, c’est l’abréviation des versions “defense”.

P1090836

Le sélecteur de tir ambidextre a trois positions. On remarque également un numéro de série, identique sur toutes les répliques de ce type.

P1090837

Sur le receveur supérieur on retrouve également les marquages HK et le no de série.

P1090838

Comme VFC, Marui a décidé d’utiliser le “battle grip” HK. Il est imposant mais plutôt agréable.

P1090839

Ici on remarque un petit trou. Il sert à régler l’espacement du moteur.

P1090840

La poignée de chargement. Elle ne servira que lorsque vous voudrez régler le hop-up.

P1090841

P1090842

Le hop up spécifique dispose d’une molette crantée très précise. Si l’arrêtoir de culasse est fonctionnel en ce qui concerne la reprise du tir, il ne verrouille pas la culasse vers l’arrière.

P1090843

Et le faux ensemble mobile reçoit également le logo HK, comme sur le vrai modèle.

P1090844

Le bloc hop up est très long, je subodore un nozzle extra-long comme sur le HK416 de la même marque.

P1090881

L’ensemble des emplacements du rail supérieur est numéroté, permettant ainsi de garder vos positions d’accessoires.

P1090845

Sur le côté droit du rail long version “tôtive”, un espace permet d’accéder au réglage du bloc d’emprunt des gaz. S = suppressed, emploi d’un réducteur de son, N = non suppressed, tir en mode normal. Inutile sur nos répliques mais voilà le souci du détail. Nous reviendrons plus bas sur ce rail long.

P1090846

La ralonge 16″ à laquelle est attachée le cache-flamme. Il s’agit d’un pas 14mm anti-horaire.

P1090847

La crose de type “E1” avec plaque de couche concave, plus ergonomique que la version convexe.

P1090849

Elle dispose de 5 positions pour adapter la longueur de la réplique à votre morphologie.

P1090851

Cette plaque de couche est amovible pour pouvoir insérer la batterie comme nous l’avons vu précédemment.

P1090852

P1090850

Contrairement au talon du HK416 Marui, il faut ici presser et tirer légèrement vers le haut, avant de pivoter vers l’arrière. Il y a donc beaucoup moins de chances de perdre cette pièce en jeu.

P1090853

J’ai voulu voir s’il était possible d’adapter le talon concave sur le HK416.

P1090854

On remarque que le système d’attache est différent.

P1090855

P1090856

Qu’à cela ne tienne, si la totalité n’est pas compatible, il doit être possible de prendre le caoutchouc et de le monter sur le 417 !

P1090857

P1090858

Et bien non, car les supports sont également différents afin d’épouser la forme du caoutchouc…

P1090859

Si l’on met le caoutchouc du 416 sur le talon du 417, il ne tient pas du tout.

P1090860

P1090861

Même chose en essayant de mettre le caoutchouc du 417 sur le talon de crosse du 416…

P1090862

P1090863

P1090864

On peut voir ici la différence de diamètre des tubes. Environs 29.05mm pour le HK416 et environs 34.84  mm pour le HK417.

P1090865

La crosse sert également de compartiment à batterie. En sortie de boite vous devrez utiliser des batteries type SOPMOD.

P1090867

P1090868

P1090869

P1090870

Si vous souhaitez retirer la crosse, attention à démonter avant tout le porte-fusible et les baguettes de contact…

P1090866

Attention à ne pas tordre les contacteurs lorsque vous enlevez ou remettez la crosse. On peut voir également les 5 crans de réglage.

P1090871

L’usine à gaz !

P1090878

Le rail flottant long. Il est très bien réalisé. Je le répéterai plus loin mais ATTENTION, LES VIS SONT TREEEESSS SERRREEEEESSS !!

P1090848

Marui nous précise que le rail est réservé à l’airsoft.

P1090872

Je vous ai déjà dit que les vis étaient super serrées ?

P1090873

Ici on vait clairement la différence entre le rail de la version “early” du marui et le rail “late” du VFC disposant du guidon escamotable.

P1090879

P1090880

Si vous souhaitez changer le rail, soyez rassurés, les rails VFC sont parfaitement compatibles ! Bonne nouvelle, il ne vous reste plus qu’à essayer de les trouver ! Ici la version courte du modèle 12″ GBBr.

P1090907

Les vis Marui et VFC sont interchangeables.

P1090909

Ici en version courte avec le rail et la rallonge 12″ VFC. Il a de le gueule aussi comme ça ! Sa masse passe ainsi de 4.250 Kg  à 4 kg

P1090927

Remarquez les différences entre la crosse Marui en haut et le VFC avec plaque de couche HK en bas.

P1090929

04 dingo rubrique visée petit

Le rail étant une version “tôtive”, il ne reçoit pas le guidon escamotable du rail “tardif” present sur le HK417 VFC. Marui a donc choisi de fournir les organes standards HK.

P1090874

L’oeilleton 4 positions.

P1090875

Au final la visée n’est pas terrible je trouve. La plupart des joueurs préféreront mettre une aide à la visée électronique ou une lunette.

P1090876

Il est bien entendu possible de les remplacer par autre chose…

P1090877

05 dingo rubrique chargeur petit

Le chargeur en plastique est très joli, avec ses fausses munitions apparentes.

P1090912

L’inscription made in Japan permet de lever le doute…

P1090913

Sur la partie supérieure on retrouve le téton poussoir permettant de ne perdre aucune bille, ainsi que la languette de l’arrêtoir de tir. Une fois le chargeur vide elle appuie sur une pièce reliée à la gearbox, ce qui coupe l’alimentation. Pour reprendre le tir, insérez un chargeur plein et appuyez sur l’arrêtoir de culasse.

P1090914

P1090915

Pour changer la capacité du chargeur il faut démonter le talon.

P1090916

P1090917Puis retirer l’interne vers le haut.

P1090918Et retirer les fausses munitions de 7.62X51

P1090919

On peut voir ici l’autocollant en relief représentant le ressort de la planchette élévatrice.

P1090920

Vous pouvez désormais choisir quelle quantité maximale de billes vous désirez.

P1090921

Côté opposé on peut voir le compartiment du ressort, en cas de blocage etc.

P1090923

Les chargeurs VFC ne sont pas compatibles avec la réplique Marui.

P1090924

P1090925

P1090926

06 dingo rubrique démontage petit

On peut souvent voir écrit “Ding, il démonte”. Certes, et ça fait plaisir, mais je démonte surtout pour vous les amis ! Comme ça vous pouvez découvrir ce que le matos a dans le ventre, et ce HK417 ne va pas y échapper ! C’est parti !

 

La première étape est d’enlever batterie et chargeur. Puis on va séparer les deux parties du corps en enlevant la goupille avant.

P1090883

Attention à ne pas l’égarer, elle n’est pas bloquée.

P1090884

Tirez ensuite légèrement sur le levier d’armement pour le désolidariser du receveur supérieur.

P1090885

Faites coulisser l’ensemble upper/rail vers l’avant.

P1090886

On peut alors retirer le canon et le bloc hop up. Pour se faire, faites-le pivoter, puis tirez-le vers l’arrière.

P1090887

P1090888

P1090889

Le bloc est spécifique. Il est identique à celui du HK416 et des M4 next gen (SOCOM et SOPMOD).

P1090890

Comme j’avais du mal à enlever le canon, j’ai décidé de réduire le serrage du bloc en démontant cette partie.

P1090891

P1090892

Le joint est le classique Marui noir, assez souple et très efficace sur des répliques entre 250 et 350 FPS.

Le canon en laiton mesure 300mm. Je n’ai pas pu mesurer assez efficacement son diamètre, j’ai obtenu des valeurs entre 6.04 et 6.08mm donc difficile de statuer…

P1090893

Si vous souhaitez enlever le rail, faites très ATTENTION, les vis sont serrées très fort (comment ça je l’ai déjà dit ?!). J’ai dû utiliser un gros tournevis plat et une pince-étau et j’ai rippé, endommageant légèrement une des têtes de vis. Soyez donc très prudents ! Notez que si vous préférez une version 12 pouces, un kit ralonge+ ris est disponible chez VFC, il est compatible avec le HK417 Marui !

P1090894

Une fois le rail déposé, on constate que Marui a représenté le système d’emprunt des gaz avec action par piston court propre à HK.

P1090895

La rallonge peut également se démonter, c’est un pas 14mm anti-horaire.

P1090897

Idem pour le cache-flamme.

P1090898

Comme vous pouvez le voir, le canon affleure.

P1090905

Vous êtes libre d’enlever cette pastille autocollante, elle n’est là que pour protéger la peinture des frottements de l’arrêtoir.

P1090900

Comme ça ça a l’air complexe, mais il suffit d’être bien ordonné et la réplique se démonte sans trop s’user les nerfs ^^

P1090901

On peut observer ici la graisse déborder du cylindre percé.

P1090902

P1090903

Et voilà le travail, on va pouvoir s’attaquer à l’interne !

P1090904

Avant tout, il faudra dégager le chemin du câblage, donc retirez les vis et le cache-câble.

P1100033

Attention à ne pas perdre le petit ressort du contacteur.

P1100089

 

P1100036

J’en ai profité pour mesurer le diamètre du tube, environs 34.84mm

P1100038

La crosse VFC passe mais cela n’a aucun intérêt à moins de recâbler la réplique…

P1100039

La crosse Marui passe également sur le tube VFC mais elle ne se verrouille pas.

P1100040

Utilisez un outil spécial pour desserrer l’écrou du tube. Si vous n’avez pas l’outil, un chasse-goupille et un marteau feront l’affaire.

P1100041

Puis retirez la plaque de l’arrière du corps.

P1100042

On peut ensuite dévisser l’arrière du tube de crosse et retirer le système de masse additionnelle.

P1100043

La masse additionnelle pèse 264 grammes. C’est bizarrement un peu moins que ce que j’avais trouvé sur ma M4 Marui (284 grammes).

Si vous ne retirez pas le système vous ne pourrez pas démonter la gearbox.

P1100044

Passons au moteur. Déposez la plaque inférieure…

P1100045

On peut voir que les cosses sont vissées au moteur.

P1100046

P1100047

Et voici le nouveau moteur Marui, Samarium-Cobalt.

P1100048

A vue de nez, les aimants sont aussi puissants que sur un moteur SHS high-Torque, chouette ! En tout cas n’approchez-pas le moteur de tout objet sensibles au rayonnement magnétique.

P1100049

Déposons maintenant la poignée, elle tient avec deux vis.

P1100050

Ici on peut voir la roulette qui solidarise les deux sélecteurs de tir. Attention à bien synchroniser la position des deux leviers lors du remontage !

P1100051

On y est presque ! Chassez cette goupille.

P1100054

Il se peut que cette petite pièce tombe, ce n’est pas grave mais n’oubliez pas de la remonter plus tard !

P1100055

La gearbox est enfin enlevée. Il vous faudra peut être dévisser le tube de crosse de quelques tours pour ne pas être embêté.

P1100056

Plusieurs choses intéressantes ici. Premièrement on peut voir les crans des sélecteurs, et on remarque qu’il y a un arrêtoir dans le tube de crosse, ce qui veut dire que la réplique peut tout à fait fonctionner sans le système blowback si vous n’êtes pas du tout fan des secousses !

P1100057

Un zoom sur l’arrêtoir de culasse. Il permet d’actionner l’arrêt et la reprise du tir.

P1100058

P1100059

Au tour de la gearbox d’y passer maintenant ! La coque est estampillée Marui, jusque là, rien d’anormal.

P1100060

Avant d’aller plus loin il va falloir déposer la fausse culasse.

P1100061

Retirez la petite pièce à l’arrière.

P1100062

Puis faites glisser l’ensemble.

P1100063

Otez ensuite la pièce qui actionne le recul de la culasse.

P1100064

C’esr au tour du dispositif d’arrêt de tir. Attention à bien repérer l’emplacement des pièces et du petit ressort.

P1100065

Et tant que j’étais dasn les parages, une vue sur le trèèèèssss llooonnng nozzle.

P1100066

Hop, système déposé !

P1100069

On peut enfin avoir accès à la dernière vis, cruciforme celle-là, les autres ont une emprunte torx.

P1100070

Essayez de ne pas mélanger les vis du tour de boite.

P1100071

Désassemblez les deux demi-coques, comme il n’y a aucune tension sur le ressort de piston, pas de risque que tout vous saute à la tête !

P1100072

je vous laisse découvrir l’interne. On évitera les set higi-speed avec des ressorts de cinglés pour éviter de tout casser…

P1100076

P1100077

L’éternel combo ressort/piston Marui. Si vous voulez changer le ressort il faudra charcuter la tête de piston car il est solidaire. Très souvent il faudra alors passer par l’achat d’un piston (15 demi-dents) et sa tête en plus du ressort. On constate que le guide de ressort n’est pas monté sur roulement.

P1100078

Le tappet plate et son ressort.

P1100079

Et ici l’ensemble cylindre, tête de cylindre et nozzle.

P1100080

52mm pour le nozzle…

P1100081

… 20mm pour son emplacement sur la tête de cylindre…

P1100082

et un cylindre percé à 45 mm pour adapter le débit d’air à la longueur du canon et éviter les turbulences.

P1100083

L’engrenage qui entraine le piston demi-dent.

P1100084

Observez le delayer relativement imposant.

P1100088

Tout est monté sur bushing 6mm et bien calé d’origine.

P1100085

P1100086

Et voilà, il ne reste plus qu’à tout remonter !

P1100087

07 dingo rubrique éclaté petit

P1100090

 

08 dingo rubrique tests tir petit

– Chrony Xcortech3200

-Billes 0.20 grammes Xtreme précision Bio.

-Batterie SOPMOD 8.4V et LiPo 7.4V 1400mAh

 

Les tests chrony donnent des valeurs habituelles pour ce type de production Marui avec une moyenne de 300FPS.

Malheureusement, beaucoup de joueurs pensent encore que c’est insuffisant et ne jurent que par du ressort de camion, c’est sans compter sur le hop up Marui qui assure de très bonnes performances à la réplique !

La réactivité est très très bonne grâce au nouveau moteur, et la cadende de tir se situe entre 11 et 13.3  coups/seconde selon que vous utilisiez la batterie SOPMOD ou une LiPo 7.4V. Il faudra cependant voir sur le long terme si le contacteur de détente ne charbonne pas trop lorsqu’on joue en semi rapide.

Les sensations de tir ne sont pas au niveau d’un GBBr, mais il y a tout de même un tressautement intéressant. Le bruit de la réplique vous fera repérer facilement en partie mais cela tourne comme une horloge !

J’ajouterai bientôt des informations complémentaires, un canon 6.01 PDI est en route, certains retours font état d’une augmentation de vélocité de 15-20 FPS, parfait pour gagner un peu de portée en extérieur tout en restant dans les billes en CQB !

 

Voici ce que ça donne en vidéo :

 

 

09 dingo rubriqueconclusion petit

 

 

 

 

Marui propose une réplique bien finie et disposant de leur technologie next gen combinant l’arrêt de tir en fin de chargeur, le téton magique qui ne fait pas perdre de billes et le système de recul. La mécanique tourne comme une horloge et le nouveau moteur samarium-cobalt dispose d’un couple qui donne une réactivité exemplaire pour un AEG classique. Le hop up est très efficace et si ce n’est un léger manque de vélocité en sortie de canon (facilement corrigée par l’adjonction d’un bon canon 6.01mm) il n’y a rien à jeter sur cette réplique…

 

Quoique, je vais tout de même pousser un petit coup de gueule car j’aimerais bien qu’une réplique qui utilise des battteries spécifiques et propriétaires soit fournie avec la réplique, car bon nombre de joueurs possède déjà des répliques, et de ce fait des batteries, souvent “normales” genre stick ou plusieurs éléments. Il serait donc sympathique de penser un peu aux joueurs, même si, on le sait, Marui s’intéresse très peu au marché hors Japon…

Si vous avez assez de finances, si vous aimez Marui, si vous voulez vous faire plaisir, foncez ! Si vous hésitez entre Marui et VFC, je vous conseille d’aller voir la review du HK417 AEG présente ICI pour vous faire une idée des différences. En ce qui me concerne, j’aime les deux, mais je vais me séparer de mon modèle VFC…

Je ne manquerai pas d’ajouter en bas de review les retours au fil des parties. N’hésitez pas à réagir à cette review sur la page Facebook de l’Antre !

 

10 dingo rubrique les plus

-Bonne finition.

-Bon rapport puissance/portée/précision.

-Compatible avec les garde-mains de hk417 VFC.

-Chargeurs 20/70 coups.

-Bonnes sensations en jeu.

 

 

 

11 dingo rubrique les moins

– C’est quand même cher…

-Pas de batterie fournie.

-Certains joueurs pourront reprocher la “faible” puissance de la réplique.