Review Tokyo Marui M4A1 MWS GBBR

marui_logo

impulse101 logo

 

26 novembre 2015

Deux ans ! Cela fait deux ans que Tokyo Marui communique sur ce M4A1 MWS. Deux ans que sa date de sortie est incertaine, repoussée, pour mieux corriger les défauts présents sur les prototypes.

Mais il est enfin là ce GBBR Marui ! Certes, le premier de la série fut le MP7 mais c’est diffèrent dans l’esprit des joueurs. Après tout, un MP7, c’est un SMG !

C’est donc tout fébrile que j’ai dégainé la carte bleue pour commander un exemplaire chez Impulse101 afin de pouvoir vous en dire un peu plus sur cette réplique très attendue par certains.

C’est parti pour la review complète, mais avant, une piqûre de rappel en vidéo :

 

 

01 dingo rubrique RS petit

Il s’agit d’une réplique de M4A1, la carabine en dotation dans l’US Army. Si ça vous dit, direction le WIKI !

 

02 dingo rubrique boite petit

Comme d’habitude, la boite est vraiment classe, sobre avec des surimpressions lisses et brillantes.

P1140277

L’intérieur du couvercle est tapissé de blocs de polystyrène afin que rien ne puisse bouger dans la boite. Mission accomplie !

Le contenu est plutôt sympa, jugez plutôt :

-La réplique, en aluminium, elle pèse 2640 grammes  et mesure entre 775 et 860 mm

-Un chargeur à gaz pouvant recevoir 35 billes.

-Un paquet de cibles.

-Un manuel d’utilisation.

-Une tige de nettoyage/débourrage

-Un sachet de billes.

-Un bouchon de sécurité.

-Un outil de réglage de la mire.

-Un BB loader.

 

 

Ca fait tellement longtemps que l’arme réelle est en service qu’il n’y a pas grand-chose à dire sur la prise en main et les manipulations. Tout est intuitif, mais on regrettera l’absence de contrôles pour les gauchers. Elle est « belle » (aïe, ça me fait mal d’écrire ça !), il n’y a aucun jeu entre les différentes parties et l’utilisation d’aluminium de bonne qualité sur les répliques longues Marui est vraiment sympa.

P1140281

P1140282

Les marquages Colt sont présents du côté gauche du receveur inférieur. Ils sont très bien réalisés. Le corps de  la réplique a été peint à la Cerakote. Cela devrait assurer une bonne résistance aux éraflures. C’est très légèrement granuleux au toucher.

P1140283

Le sélecteur 3 positions. Ses crans sont plutôt agréables et fermes.

P1140284

De l’autre côté, on peut remarquer une encoche sur le sélecteur. Bien entendu, elle indique la position de ce dernier. Pratique.

On peut également voir les marquages Tokyo Marui, assez discrets, ainsi que le bouton de l’arrêtoir de chargeur.

Ci-dessous, le C indique que le receveur a été usiné chez Colt (sur la vraie arme bien entendu…) et le trou de serrure que le matériau brut a été forgé chez Cerro.

P1140290

La poignée pistolet est un modèle basique. Rassurez-vous, on peut la changer par d’autres modèles, j’y reviendrai lors de la partie démontage…

P1140285

Idem pour la crosse, pas de fantaisie, après tout c’est un M4A1, pas un custom Magpul…

On peut la régler sur 6 positions différentes en fonction de la morphologie du joueur.

P1140287P1140312

Le tube n’est ni aux dimensions « commerciales », ni aux dimensions « mil spec », il faudra certainement mettre une sur-épaisseur de scotch sur le tube pour gommer le jeu selon la marque de crosse que vous souhaitez utiliser.

P1140314

Ma crosse E1 H&K RD passe sans souci.

P1140313

A l’avant, un RAS (rail accesory system) fait office de garde-main. Les différents emplacements sont marqués pour faciliter le montage d’accessoires.

P1140288

Ce petit autocollant épais est là pour protéger le rail au niveau de l’attache de la boite. Il permet également de ne pas sectionner le Velcro.

P1140399

Pour le démonter, il faut dévisser ici.

P1140305

Puis on tire sur la pièce de maintien, qui est montée sur ressort. (delta ring).

Marui précise bien que ce RAS ne doit être utilisé que sur les répliques…

P1140307

J’ai voulu essayer de monter un garde-main FAB Defense, il faut un peu forcer mais ça passe….

P1140311

P1140415

Le RIS Dboys de mon WE passe également, sans forcer celui-ci.

P1140413P1140414

Et en parlant de rail, le receveur supérieur est équipé également d’un rail sur toute sa longueur. De quoi y monter vos optiques préférés !

P1140303

Le canon externe porte les marquages « RS » de calibre. Si vous avez bien suivi : C = usinage chez Colt, MP signifie que le canon a été testé aux particules magnétiques. 1/7 est le pas des rayures.

 

P1140292

Il s’agit d’un canon de 14.5 pouces. Pas de rallonges amovibles comme sur le HK416 EBBR Marui, il est d’un bloc.

P1140293

Le cache-flamme est un modèle en 14mm anti-horaire (CCW).

P1140304

La poignée de chargement. Là non plus, aucune fantaisie.

P1140294

La trappe anti poussière bascule dès que vous armez la réplique.

P1140295

On peut, au passage, voir le bouton d’assistance de la culasse. J’y reviendrai plus bas…

P1140296

L’arrêtoir de culasse est fonctionnel. Ici, l’ensemble mobile est bloqué vers l’arrière.

P1140297

Pour le débloquer, il suffit d’appuyer sur l’arrêtoir… Fastoche !

P1140298

 

04 dingo rubrique visée petit

A l’avant, le guidon en triangle. Le cran de mire peut être réglé en hauteur en utilisant l’outil fourni dans la boite.

P1140299

A l’arrière, un œilleton rabattable. Il est réglable en site et en gisement. Il est en métal et semble solide.

P1140300

La visée s’effectue facilement. Beaucoup de joueurs préféreront le laisser en position basse et ne l’utiliser qu’en cas de panne de piles sur leur point rouge préféré. Je rappelle que sur les GBBR, mieux vaut utiliser des optiques assez solides…

P1140302

 

 

05 dingo rubrique chargeur petit

 

Les chargeur du M4 MWS sont des 35 coups. Ils sont fabriqués en aluminium. Ils pèsent 468 grammes. Soit 200 grammes de moins que les modèles GHK.

P1140379

Ils sont difficiles à charger en billes sans le BB loader fourni ou si vous n’avez pas d’adaptateur chez vous.

P1140380

Une marque permet de ne pas mettre trop de billes. Placez l’embout comme ceci et imprimez une pression à l’aide de la tige blanche. C’est un coup à prendre…

P1140391

P1140381

La valve de percussion est située sous une autre pièce qui coulisse sur un axe.

P1140382

Quant à la valve de remplissage, elle est située au niveau du talon. Notez les marquages Marui.

P1140383

Si vous devez démonter vos chargeurs, préférez commencer par le bas en retirant les deux vis Allen. Cela évite une éjection intempestive de la planchette élévatrice…

P1140387

ATTENTION ! Lors du démontage, prenez garde à ne pas perdre le minuscule ressort qui prend place sur la planchette élévatrice…

La partie supérieure se retire en enlevant deux goupilles.

Ici, on peut voir comment fonctionne le système qui actionne l’arrêtoir de culasse en fin de chargeur.

P1140384

P1140385

La capacité en gaz est assez importante du fait que le corps entier soit sollicité. Lors de mes premiers tests, j’étais loin d’avoir rempli le chargeur !

P1140386

Oui, le joint qui fait étanchéité est rond, mais pas de panique, le design du chargeur fait que tout se met en place correctement. Lorsque vous replacez les goupilles au montage, ne forcez pas. A la place, insérez un petit chasse-goupille ou un tournevis dans le trou opposé et maintenez un peu de pression.

P1140389

Comme en ce moment je suis super chanceux, j’ai laissé tomber un chargeur et les lèvres ont cassé? Du coup j’ai démonté le système. Deux petites goupilles retiennent les lèvres, et une goupille un peu plus grosse retient le percuteur de la valve.

P1140406

La valve de percussion est difficilement atteignable, il faudra un outil spécial. Elle ressemble fortement à une valve de GBB. J’ajouterai une photo si un jour je trouve l’outil adéquat.

P1140405

Une vue sur l’intérieur de la partie haute du chargeur.

P1140407

P1140388

 

06 dingo rubrique démontage petit

Oh oh ! Vous n’avez jamais démonté de M4 GBBR ? Pas de panique, c’est comme un vrai (oui, j’avoue, il y a peu de chances que vous ayez démonté un vrai M4 non plus…).

Poussez la goupille de démontage arrière. Elle restera maintenue sur la fin de sa course, ne forcez pas, c’est normal !

 

P1140315

Vous pouvez ensuite « casser » la réplique pour accéder à l’ensemble mobile, c’est l’étape de base minimale pour entretenir votre GBBR.

P1140316

Tirez la poignée de chargement, l’ensemble mobile vient avec.

P1140317

Et voilà, on nettoie, on lubrifie (avec modération) et à part un bon nettoyage de canon, pas grand-chose à faire d’autre en entretien courant.

P1140318

Une vidéo explicative si vous ne savez pas trop comment faire :

Airsoft – Entretenir son GBBR – Cleaning your GBBR

 

Tant que j’y suis, observez ici le mécanisme de l’assistance de fermeture de culasse.

P1140356

Le système vient pousser sur les encoches situées sur le côté de l’ensemble mobile, forçant la fermeture de la culasse. Ca ne sert pas souvent mais ça a le mérite d’être fonctionnel.

On peut également remarquer que l’ensemble mobile ressemble plus à celui d’un HK416 qu’à celui du M4.

Il pèse 221 grammes, ce n’est pas très lourd comparé à certains modèles, et c’est 100 grammes de moins que la masse additionnelle du M4 ERG KSC

P1140319

La tête de nozzle et le guide de nozzle sont tous deux montés sur ressort. Cela permet d’assurer un bon amortissement de l’ensemble lors du mouvement avant.

P1140320

P1140322

La tête du nozzle est montée sur ressort; elle coulisse d’avant en arrière.

P1140323

Si vous deviez changer la roulette, il faudra démonter l’arrière de l’ensemble mobile et retirer la petite goupille qui maintient la roulette dans son emplacement.

P1140321

P1140324

Pour démonter le guide du nozzle, il faut le soulever légèrement, libérer le ressort, puis le pousser vers l’avant. Il faut TRES LEGEREMENT le plier pour que ça sorte. Mais le mieux, c’est de ne pas y toucher 🙂

P1140325

Une pièce de rétention en plastique doit être enlevée pour pouvoir sortir le nozzle de l’ensemble mobile.

P1140326

P1140327

Otez cette petite vis cruciforme.

P1140329

P1140330

Puis il faut défaire le joint de nozzle.

Cela donne accès à la valve. Attention à bien remettre le ressort de valve lors du remontage. Notez la taille du ressort de rappel du nozzle !

Un beau bazar !

P1140332

Pour la suite, vous pouvez séparer le receveur supérieur du receveur inférieur en poussant la goupille située à l’avant de ce dernier.

P1140333

Une vue sur la mécanique interne. Notez la roulette en acier présente sur le marteau. Le marteau ne bascule que de 45° lors du tir, contrairement au modèle réels ou à certains modèles airsoft qui basculent à 90°

P1140334

Il est temps de séparer le trigger group du receveur. Premièrement il faut enlever cette vis…

P1140341

Une goupille…

P1140342

L’arrêtoir de chargeur…

P1140367

On termine par le sélecteur de tir.

P1140368

Le trigger group peut être retiré (ça ne sort pas tout seul, il faut imprimer un mouvement de bascule).

Ici, une vue sur l’intérieur du receveur inférieur. Il semble peint également, bon point pour Marui.

Pas de mécanique réaliste sur cette réplique mais un trigger group, un peu à la manière des répliques WE.

P1140370

P1140373

Quelques pièces sont en acier (ZET, roulette de marteau), le reste en alliage.

P1140374

J’avoue que dans cette période de scoumoune que je traverse, je n’ai pas eu le coeur de démonter le trigger group. Mais heureusement les copains de Tactical Arms Company ont effectué un démontage complet.

trigger group m4 mws

Si vous avez loupé la vidéo du début (honte sur vous !), le système ZET permet d’amortir le choc de l’arrêtoir de culasse en fin de chargeur. Le mouvement est absorbé par un ressort.

Il y a néanmoins une pièce en acier sur l’ensemble mobile, elle vient s’accrocher sur le ZET.

P1140376

Ce qui fait que le contact est acier contre acier. Nous verrons si cela tient dans le temps, mais c’est toujours mieux que les alliages douteux…

P1140377

Pour faire sortir l’amortisseur (buffer) et le ressort récupérateur, appuyez sur cette pièce. Attention au buffer volant !

P1140335

P1140336

On peut voir ici que le buffer est lui-même équipé d’une pièce montée sur ressort. Cela permet d’amortir un peu plus le choc tout en accélérant la cadence.

P1140337

La poignée pistolet pourra sans peine être échangée par un modèle réel.

P1140338

P1140339

Ici un combat grip H&K. Aucune inquiétude concernant le ressort du sélecteur de tir : il est situé dans le trigger group sur cette réplique.

 

Ici on peut voir la molette de réglage du hop-up

P1140343

Une vis permet de déposer le système de rétention du garde-main.

P1140345

On fait ensuite tout glisser vers l’avant.

J’ai pris un raccourci en omettant de mettre le pas-à-pas du démontage du front set, mais c’est une vis sans tête et deux goupilles, vous devriez vous en sortir !

Il ne vous reste plus qu’à dévisser l’écrou de canon (barrel nut) spécifique à ce MWS.

P1140348

Il n’y a plus qu’à tirer vers l’avant. Comme les bagues en laiton assurant la liaison sont coniques, il faut parfois donner du muscle.

P1140349

Et voilà !

P1140350

Lévitation ? Que nenni ! L’ensemble est maintenu par le système de réglage du hop up situé dans le receveur.

 

Si vous ne souhaitez pas séparer les deux pièces directement, il faudra démonter la pièce de réglage. Elle est maintenue par une petite vis. Lors du remontage attention à respecter l’emboitement.

 

ici on peut voir la molette et son système cranté. Le réglage du hop-up est donc hyper précis et ne bougera pas en partie.P1140354

On peut alors sortir le canon interne.

P1140357

Le nozzle s’insère parfaitement dans le bloc. Il reste solidaire jusqu’au dernier moment. Le gaz peut donc propulser la bille sans être expulsé par la fenêtre d’éjection.

P1140366

 

Ici, on peut voir la liaison entre le bloc hop-up et la pièce de réglage située dans le receveur supérieur. Malin…

P1140358

Les deux parties du bloc sont maintenues par l’intermédiaire d’un joint torique.

P1140359

Malgré les apparences, le système est simple et efficace.

P1140361

Le canon et le joint sont compatibles VSR10.

P1140363

Le canon interne mesure 250mm mais vous avez de la marge dans le canon externe, je pense qu’on peut facilement y loger un 330 ou 370 mm.

P1140364

Le diamètre est cohérent avec les standards Marui, 6.085mm.

P1140365

 

07 dingo rubrique éclaté petit

 

IMG_26112015_195544

IMG_26112015_195559

 

08 dingo rubrique tests tir petit

– Chrony Xcortech 3500

– 0.20g Airsoft Entrepôt Bio 0.25g Xtreme precision Bio et 0.30g Bo Manufacture Bio BBs

– HFC 144a, Abbey rouge, Ultrair et Green Gas Spartan Import

– 20°C et 06°C

 

Une fois n’est pas coutume et comme beaucoup de monde se pose des questions sur l’utilisation de différents types de gaz avec le M4 MWS, j’ai effectué des tests en intérieur, à une température de 19.5°C avec 4 gaz différents, voici les résultats compilés dans un tableau :

tableau m4 marui puissance

J’ai été très surpris de la vélocité avec le HFC144, la plupart des tests que j’ai vu montraient une moyenne de 285 FPS, je suis quasiment 40 FPS au-dessus. Le delta entre les tirs est vraiment faible, de l’ordre de 3-5 FPS jusqu’en fin de chargeur.

J’ai pu tirer deux charges de billes avec une charge de gaz mais la fin du second chargeur est assez molle à part avec le green.

Je vous rappelle que Marui préconise l’utilisation de HFC134 (ou 144 pour nous autres européens), si vous mettez des gaz plus pêchus inutile de vous plaindre ou de maudire Marui si quelque chose casse. En ce qui me concerne j’adapterai le gaz en fonction des températures et du lieu ou je joue.

Le cycle est agréable, tout semble coulisser en douceur dans la réplique, on peut percevoir le son du ressort récupérateur lors du cycle mais ce n’est pas gênant. Le kick est… Bizarre…

Je m’explique. Lors de l’utilisation de la réplique, je n’ai pas eu l’impression d’être secoué comme avec le HK417, ou le UMP VFC, mais en regardant les images des tests de tir, je m’aperçois que ça secoue quand même un peu la pulpe. Mais il est possible que je sois trop habitué au GBBR pour être facilement impressionné par un kick… Je vous laisserai juge lorsque vous aurez la réplique en mains…

 C’est lorsqu’on tire sur une cible qu’on peut voir que Marui a bien travaillé. Le hop-up est très efficace et lève sans peine même les billes lourdes, je vous conseille d’ailleurs d’utiliser un grammage égal ou supérieur à 0.28 pour avoir un meilleur groupement. Par contre, que ceux qui ont l’habitude d’avoir un « trait de bille » en rafale avec leurs AEG oublient de suite ça avec le MWS : c’est un GBBR, ça bouge !

 

Je vous laisse voir ce que ça donne en tests dynamiques, toujours en « conditions de jeu », sans appui et en tir semi rapide :

09 dingo rubriqueconclusion petit

« -Dis Dingo, est-ce que je dois acheter cette réplique ?

-C’est toi qui voit jeune et élégant bipède ! Si après avoir visionné la vidéo et parcouru la review, tu penses que ce M4A1 GBBR Marui peut te convenir, fonce ! Si tu es un rageu qui voit un placement de produit même lorsqu’il regarde son reflet dans la cuvette de ses WC et qui pense que je suis là pour vendre des répliques, et bien n’achète plus rien, ne regarde pas la TV, ne fais pas tes courses, bref, va habiter dans le maquis avec des chèvres ! »

Cette réplique n’est PAS le GBBR ultime, cette réplique n’est sans doutes PAS le meilleur modèle à l’heure actuelle.

 

Mais le M4A1 MWS Marui EST quasiment le seul à fonctionner au poil en sortie de boite. Ouvrez, déballez, jouez…

 

Pas de joints ni de canon à changer, pas de pièces tierces à installer, des performances de tir bien honorables et j’ajouterais même que lorsque Marui sortira un HK416 GBBR, je me séparerai presque sans regret de mon WE et n’hésiterai pas à jouer avec un gaz me permettant de flirter avec les 350 FPS MAIS CELA N’ENGAGE QUE MOI, ne venez pas me voir si vous cassez des trucs parce que vous avez mis du CO² dans vos chargeurs comme un idiot et que tout à vrillé…

Si votre but, c’est de vous amuser sur le terrain, sans vous prendre la tête à démonter tous les quatre matins parce qu’un bidule a cassé, parce qu’en bon apprenti sorcier vous avez mis n’importe quoi comme pièce de remplacement « passke le custom c’est trobien », le MWS est tout simplement parfait pour débuter au gaz, mais nécessitera tout de même un minimum de connaissances…

Aller, j’y retourne, ça fait vraiment suer que ce soit un M4 mais l’utilisation est tellement plaisante qu’on ne peut plus s’arrêter de tirer !

 

P1140396

10 dingo rubrique les plus

 

-Très bonnes finitions.

-Jouable en sortie de boite.

-Bonne capacité des chargeurs en gaz.

-Bonnes sensations de tir.

-Bonnes performances de tir sans rien changer.

-Possibilités de personnalisation (plate-forme M4 oblige).

 

 

 

11 dingo rubrique les moins

-Si un truc casse, ça va être très chiant/long pour les pièces de remplacement…

-Ce n’est pas la réplique idéale pour les fans d’interne réaliste.

-Pas vraiment un moins, mais j’attends de voir la fiabilité de la réplique sur le moyen/long terme.