Review Evolution Airsoft Lone Star Ranger SBR

EVOLUTION large

airsoft entrepot

 

21 décembre 2015

 

Cela fait plus d’un an que j’ai la chance d’être en contact avec Airsoft Entrepôt. Du coup, j’ai parfois le privilège de me voir prêter la réplique de mon choix pour pouvoir vous la présenter.

Coup double cette fois-ci, j’ai pu d’une part avoir un aperçu des produits proposés par la firme italienne Evolution airsoft, et d’autre part me faire envoyer le Lone Star Ranger SBR qui m’avait tapé dans l’oeil.

Je remercie donc toute la fine équipe d’Airsoft Entrepôt et c’est parti pour la review complète d’une réplique bien sexy !

 

Un rappel en vidéo si vous avez du mal avec la lecture…

 

01 dingo rubrique RS petit

C’est une base d’AR15

 

02 dingo rubrique boite petit

L’artwork est sympa, bien dans le ton du thème “Ranger”.

P1120772

A l’intérieur, tout est bien calé dans une mousse assez dense.

P1120773

On y trouve :

-La réplique. En grande partie constituée de métal, elle pèse 3216 grammes et mesure entre  71 et 79 cm.

-Un chargeur Hi-cap 300 billes.

-Une tige de nettoyage.

-Un cache-flamme en plastique rouge.

-Une poignée avant type Tango down.

-Un manuel d’utilisation en anglais, espagnol et italien.

P1120774

Vous aurez également droit à la fiche de contrôle qui récapitule les opérations effectuées sur votre réplique avant la mise en boite.

P1120775

 

03 dingo rubrique réplique petit

J’aime bien l’aspect général du Lone Star Ranger. L’addition des différents éléments en fait une réplique au look trapu, agressif, et peu commun malgré la base d’AR-15.

P1120776

P1120777

Le corps de la réplique est peint en gris assez particulier. J’aime bien. Sur le côté droit on retrouve un marquage Evolution Airsoft.

P1120779

A gauche, les marquages Lone Ranger et le numéro de série. Il est différent pour chaque réplique.

P1120780

On trouve également un autocollant “hologramme” attestant l’autenticité de la réplique, d’autres marquages Lone Star et bien entendu, le sélecteur de tir 3 positions. Attention, les crans sont peu marqués, il est facile de glisser d’une position à l’autre sans s’en rendre compte.

P1120781

Le système d’aide à l’introduction n’est pas fonctionnel.

P1120782

La poignée pistolet est de type “Tango down”.

P1120783

Quant à la crosse, il s’agit d’une VLTOR. Elle dispose de 6 positions.

P1120784

Attention, la crose a un jeu assez important sur son tube, surtout en position sortie.

P1120785

Remarquez l’attache sangle amovible type “QD”. Il peut être changé de côté.

P1120786

Pas d’anneau de sangle sur l’écrou de tube.

P1120787

Le levier d’armement est tout ce qu’il y a de plus classique.

P1120788

Cela dit, l’arrêtoir de culasse est fonctionnel, permettant de régler le hop-up facilement sans avoir à retenir le levier d’armement vers l’arrière.

P1120789

Pour fermer l’emplacement du hop-up, appuyez sur l’arrêtoir de culasse…

P1120790

Le garde-main type CASV donne son look trapu au Lone Star Ranger. Il est en deux parties et reçoit des rails pour permettre la mise en place d’accessoires compatibles Picatinny.

P1120791

On peut y placer la poignée fournie, malheureusement, mon exemplaire avait beaucoup de jeu.

IMG_10102015_140556

Le cache-flamme type Noveske est réalisé en alliage très léger. Il pourra être changé par n’importe quelle pièce en filetage 14mm anti horaire (CCW).

P1120792

Ici avec l’embout rouge.

P1120793

Le rail supérieur est une pièce à part qui vient se poser sur le rail déjà existant du receveur supérieur.

P1120794

 

04 dingo rubrique visée petit

A l’avant on retrouve le triangle typique des M4 et assimilés. On peut régler la mire en hauteur.

P1120795

A l’arrière l’oeilleton est également réglable, on peut l’enlever rapidement si le besoin s’en fait sentir.

P1120796P1120805

La prise de visée est rapide et aisée.

P1120797

 

05 dingo rubrique chargeur petit

Il s’agit d’un modèle Hi-cap de 300 billes. L’externe est en tôle.

P1000011

Une trappe permet de remplir le chargeur.

P1000012

Il faut ensuite actionner la molette pour faire remonter les billes.

P1000013

La réplique accepte la plupart des chargeurs type “STANAG”  pour AEG.

IMG_10102015_140521[1]

 

06 dingo rubrique démontage petit

Que ce soit pour démonter la réplique ou simplement y placer une batterie, il faut déposer la partie inférieure du garde main. Pour ce faire, pressez les deux ressorts repérés sur la photo ci-dessous et tirez vers le bas.

P1120798

P1120799

On peut voir que cela endommage petit à petit la peinture.

P1120800

On accède alors à la connectique mini Tamiya.

P1120801P1120802

Le rail supérieur se démonte en déposant ces deux vis hexagonales.

P1120803P1120804

Il faut ensuite actionner la bague (delta ring) pour dégager le rail et la partie supérieure du garde main.

P1120806

Pour séparer le receveur supérieur du receveur inférieur, déposez la goupille avant.

P1120807

Attention à bien faire passer le levier d’armement sur la petite bosse de la gearbox.

P1120808

Gros inconvénient, la prise ne permet pas de séparer la réplique en deux facilement, il faut donc la dé-câbler à l’aide d’un outil spécial pour ne pas l’endommager.

P1120809P1120810

P1120811

On a allors accès au canon interne et au bloc hop-up métallique.

P1120812

Le joint d’origine est un peu dur pour la puissance développée.

P1120813

Le canon interne en laiton mesure 276mm

P1120814

Son diamètre est de 6.05mm, c’est honorable…

P1120815

Attention à bien nettoyer le canon avant la première utilisation, puis au mieux après chaque partie.

P1120816

Il est temps de s’intéresser à la gearbox V2…

P1120817

Il va falloir déposer le moteur avant d’aller plus loin.

P1120818P1120819

Aucune indication quant aux propriétés du moteur, même si la boite indique un “high torque”.

P1120820

Deux vis plus tard, la poignée pistolet est démontée. La plupart des poignées d’AEG du marché s’adaptent sans peine sur le Lone Star Ranger.

P1120821

Démontez l’arrêtoir de chargeur. Attention à la petite vis, parfois elle et bien serrée et l’empreinte se détériore…

P1120822P1120823

Noubliez pas d’enlever l’arrêtoir de culasse.

P1120824P1120825

Puis de chasser ces deux goupilles.

P1120826

Passons au tube de crosse. A l’aide d’un long tournevis cruciforme, ôtez la grosse vis.

P1120827P1120828

Et enfin, déposez la fiche Tamiya pour pouvoir faire passer les fils dans le corps de la réplique.

P1120840

Et voici la gearox enfin libérée (délivrée, je ne mentirai plus jamais etc.) Du Classic Army, cette fois-ci c’est certain, merci à Djé pour sa confirmation.

P1120830

Voyons ce que renferme cette coque en alliage, on peut déjà voir le cylindre percé. Il va falloir démonter les vis…

P1120831

Comme toujours, essayez d’être ordonné, ça évite de perdre des pièces ou de ne plus savoir où elles vont !

P1120832

Et voilà ! Rien n’a giclé, ouf !

P1120833

Le guide de ressort est un modèle assez basique sans roulement. Il est en plastique.

P1120834

Le piston en polycarbonate dispose d’une dent en acier. La tête de piston est également en polymère. L’étanchéité de la partie pneumatique était très bonne.

P1120835

Les engrenages sont en acier. Seul le temps dira s’ils sont solides… Le bon point est que toutes les pièces sont au standard V2, vous pourrez donc changer ce qui ne vous convient pas.

P1120836P1120838

Ils sont montés sur des roulements de 7mm.

P1120837

Rien de transcendant mais les engrenage étaient bien calés. Si vous utilisez votre réplique normalement vous devriez être tranquille un moment.

P1120839

Pour remonter tout ça, suivez les instructions dans le sens inverse !

P1120829

07 dingo rubrique éclaté petit

Pas d’éclaté dans le manuel.

 

08 dingo rubrique tests tir petit

-Chrony Xcortech X3500

-Billes 0.20g bio Revolt Army et 0.25 bio Kalashnikov (Cybergun)

-Batterie 7.4V LiPo 1400mAh

 

 

La vélocité moyenne sur 10 tirs est correcte. Avec 336FPS, le Lone Star Ranger passera sur pratiquement tous les terrains de France. La cadence de tir est de 13.8 billes/seconde avec la batterie test, c’est bien assez pour faire baisser les têtes si vous avez le droit de jouer en rafale.

P1000016

Le réglage du hop-up est assez sensible et il faudra légèrement resserrer la rondelle au niveau de l’engrenage du milieu pour ne pas qu’il bouge en partie. Cela dit, il lève les billes sans broncher.

A 20 mètres, le groupement est bon même en tirant sans appui et rapidement. A 35 mètres, on touche encore facilement une cible de taille humaine et la réplique en a encore sous le pied.

Je vous laisse voir ça en vidéo.

 

09 dingo rubriqueconclusion petit

Je ne suis pas déçu par cette réplique, en grande partie parce que j’adhère vraiment avec son look sympathique et atypique.

Certes, nous ne sommes pas en présence d’un interne haut de gamme, mais au moins si quelque chose casse, les pièces V2 du marché prendront place sans problème dans la gearbox Classic Army. J’aurais simplement aimé que lors des multiples tests effectués par Evolution airsoft, ils s’assurent que la poignée avant n’avait pas autant de jeu…

Pour une fois ma conclusion sera courte : Si la réplique vous plaît, achetez-la ! Vous serez à même de jouer à peu prêt partout sans être inquiété par le passage chrony !

 

 

10 dingo rubrique les plus

 

-Le look vraiment sympathique.

-Puissance raisonnable en sortie de boite.

-Bonne étanchéité de la partie pneumatique.

-Pièces de gearbox compatibles V2.

-Numéro de série propre à chaque réplique.

 

 

 

11 dingo rubrique les moins

 

-Peinture du garde-main un peu fragile.

-Molette du hop-up trop molle.

-Jeu de la crosse sur son tube.

-Solidité de l’interne à voir sur le long terme.