Review G&G CM16 SRS ETU – L’électronique de série.

gg-logo

Logo AIRSOFT & CO

 

23 Décembre 2015

 

De passage dans l’est de la France en août 2015, je tombe pile lors de la sortie des nouvelles répliques G&G “ETU”, Electronic Trigger Unit. Oui, de l’électronique embarquée de série sur ces premières versions de CM16 SRS, SRL ou SRXL.

J’ai donc craqué ma tirelire, environs 329€, sur le modèle SRS (version “short”, pour courte) chez Airsoft&Co, merci à Olivier pour ses conseils et son accueil.

Alors, sont-ce de bonnes répliques ? L’ETU est-il au point ? C’est parti pour les réponses !

Mais avant, un rappel en vidéo dans lequel vous trouverez la méthode pour régler la rafale de 3 coups, que je n’ai pas détaillée dans la review écrite.

 

01 dingo rubrique RS petit

Ces CM16 sont créés sur une base d’AR-15 mais avec le jeu et l’amusement en tête, comme sait si bien le faire G&G.

 

02 dingo rubrique boite petit

La boite est sympa, comme souvent chez G&G. On a droit à de la couleur et un visuel de la réplique.

P1120582

A l’intérieur, tout est maintenu dans une coque en plastique thermoformé. Cela semble assez fragile.

P1120583

Le contenu de la boite est assez succint :

-La réplique, composée majoritairement de plastique et d’alliage. Elle pèse 2,264 kg et mesure entre   65,5 cm et 74,5 cm.

-Un chargeur Hi-cap de 300 billes.

-Une tige de nettoyage.

-Un mode d’emploi en Français.

 

P1120584

 

03 dingo rubrique réplique petit

 

J’ai choisi le SRS car j’aime les répliques trapues. Sa taille permet un emploi en bâtiment mais ne gêne en rien l’utilisation en extérieur.

P1120585

P1120586

Le corps est en plastique solide. Les marquages moulés sont fantaisistes.

On peut apercevoir l’arrêtoir de culasse (non fonctionnel) et une commande d’arrêtoir de chargeur ambidextre.

P1120589

Ici le numéro de série, et l’arrêtoir de chargeur côté gauche vu d’un peu plus près.

P1120590

Le rail est également marqué du sigle G&G.

P1120591P1120592

Le sélecteur de tir 3 positions. Ses crans sont assez fermes pour ne pas bouger en jeu.

P1120593

La poignée pistolet est relativement grosse mais sa forme ergonomique en fait un modèle confortable.

P1120594

Le pontet est évasé, permettant aux doigts gantés d’actionner la détente.

P1120595

Du côté droit du receveur supérieur, pas de fioritures.

P1120596

La trappe cache poussière s’ouvre lorsqu’on actionne le levier d’armement.

P1120597

On peut ainsi accéder au réglage du hop-up. Il faudra cependant retenir le levier d’armement vers l’arrière, l’arrêtoir de culasse n’étant pas fonctionnel.

P1120598

A l’avant du puits de chargeur, des stries permettent de tenir efficacement la réplique en place lors du tir.

P1120601

Le garde-main type “Keymod”, rapport à la forme des emplacements d’accessoires. Il est fabriqué en métal. Il me semble qu’il a subit une anodisation. Il ne souffre d’aucun jeu.

P1120602

Il existe de nombreux accessoires compatibles, ici des couvre-rails et rails, non fournis dans la boite.

P1120668P1120669

Le rail supérieur fait toute la longueur de la réplique.

P1120603

Même le levier d’armement est sympa ! Il peut être utilisé par un droitier ou un gaucher sans souci.

P1120600

Le cache-flamme est en plastique. Le filletage 14mm anti horaire (CCW) permet de le remplacer par tout autre modèle compatible ou un réducteur de son.

P1120604

Bon point également, un anneau attache sangle est présent. Même s’il ne permet d’attacher une sangle que du côté gauche, sa présence est un plus.

P1120611

La crosse du SRS est un modèle d’ergonomie. Le talon est confortable, le réglage peut être verrouillé pour éviter qu’il ne bouge accidentellement.

P1120612

Il y a un compartiment permettant de stocker piles ou petits outils.

P1120613

Et il y a un emplacement pour attache QD de chaque côté. Bien entendu l’attache n’est pas fournie.

P1120614

Ici on peut voir le système de verrouillage.

P1120615

Le compartiment à batterie se cache dans la crosse. Pour y accéder, il faut appuyer sur un petit bouton et imprimer une rotation au talon de crosse.

P1120616

Impossible de perdre le talon de crosse ! Vous pourrez utiliser des batteries type “nunchuk” sans problème.

P1120617

On découvre alors la connectique mini Tamiya et le fameux MOSFET G&G. Il vous permet de programmer un burst de 3 billes sur la position Auto.

Pour ce faire, branchez la batteries, sélectionner la position semi et appuyez sur la détente pendant 10 secondes. ATTENTION ! Procédez à ce réglage SANS chargeur et SANS billes dans la réplique…

 

P1120618P1120619

La LED du mosfet se situe ici.P1120661

 

04 dingo rubrique visée petit

L’oeilleton est un modèle type “KAC” repliable. On peut le régler en site et en gisement. Il est bien entendu possible de l’enlever de la réplique.

P1120608

A l’avant c’est également un “flip-up”, réglable en hauteur et pouvant être retiré.

P1120610

P1120620

 

Quoi qu’il en soit, la visée est agréable. Personnellement j’ai toujours mon Eotech dans les parages, les organes mécaniques n’étant là qu’en secours.

P1120609

 

 

05 dingo rubrique chargeur petit

Là encore G&G propose une pièce ergonomique. Ils savent que certains joueurs tiennent leur réplique par le chargeur, ils ont donc ajouté un grip en caoutchouc sur leur Hi-cap !

P1120657

Le remplissage via la trappe est rapide.

P1120658

P1120659

Mais il faudra actionner la molette pour faire remonter les billes !

P1120660

Compatible avec les chargeurs Airsoft System !

P1120662

Ou OPS,

P1120663

Ou même Amoeba !

P1120664

Et bien entendu G&G !

P1120665

Ici les G&G mid-cap avec zéro perte de billes grâce à leur poussoir adapté.

P1120666

P1120667

06 dingo rubrique démontage petit

Une fois n’est pas coutume, je commence par le démontage du rail Keymod, simplement pour que vous puissiez voir comment il tient.

P1120621

P1120622

Otez la goupille de démontage avant et faites coulisser le receveur supérieur vers l’avant. Il peut être nécessaire de manipuler le levier de chargement.

P1120623

Une fois les deux receveurs séparés, on peut accéder aux différentes parties de la réplique.

P1120624

L’ensemble canon interne/bloc hop-up. Remarquez la calle anodisée jaune.

P1120625

Elle permet d’absober une partie du choc reçu lors du retour du piston et évite ainsi les casses de gearbox assez fréquentes sur les V2.

P1120626

Même si le bloc est en plastique, il est de bonne qualité, aucune raison d’en changer à part si vous aimez dépenser de l’argent. Le joint vert G&G est également très bon pour les puissances moyennes.

P1120627

Le canon en aluminium mesure 207mm. Personnellement je préfère les canons en acier ou laiton, moins sensibles aux vibrations.

P1120628

6.095mm de diamètre. Bof, pas terrible, mais de l’aveu même de G&G, ils sont bien conscient que la plupart des joueurs remplace le canon même lorsqu’il est bon d’origine, alors pourquoi dépenser plus ?

P1120629

Retirons à présent le moteur pour continuer le démontage.

P1120630

P1120631

En bas, le moteur original, pas terrible à la LiPo 7.4V, il donne son plein potentiel avec une batterie NiMH 9.6V ou une LiPo 11.1V. En haut, la version High Torque G&G.

P1120632

La poignée pistolet peut être retirée. La plupart des poignées type M4 d’AEG devraient pouvoir s’adapter facilement au SRS.

P1120633Enlevons l’arrêtoir de chargeur…

P1120634P1120635

Puis deux goupilles…

P1120636

Il faut à présent dévisser le tube de crosse. Un long tournevis est nécessaire.

P1120637

G&G a eu la très bonne idée de placer des cosses pour pouvoir démonter les câbles.

P1120638

L’extraction de la gearbox en est grandement facilitée.

P1120639

P1120640

Soyez méthodique lorsque vous démontez, vous gagnerez du temps au remontage.

P1120641

L’interne est propre, pas de graisse superflue, les engrenages étaient bien callés.

P1120642

Ici on peut voir le micro-switch. Le débattement entre la queue de détente et le switch est un peu trop prononcé à mon goût. Nous verrons s’il est possible d’arranger cela.

P1120644

Le guide de ressort n’est pas monté sur roulement . Il est en acier, ou autre alliage ferreux.

P1120645

Seule la dernière dent du piston est en métal. La tête de piston est en matière plastique. L’étanchéité était bonne.

P1120646

Les engrenages G&G sont en acier.

P1120647

P1120648

Remarquez le cylindre percé pour que le débit d’air soit cohérent avec la longueur de canon. La tête de cylindre est en plastique.

P1120649Au final l’ensemble pneumatique n’est pas si mal, c’est du basique… Rassurez-vous, les pièces sont au standard V2.

P1120650

Les bushings sont en espèce de cuivre fritté. J’ai bien peur que ce type de pièce ne se désagrège assez rapidement. Changez-les si vous prévoyez d’upgrader votre réplique…

P1120651

Je vous parlais de la course de détente plus haut, jai tenté de réduire celle-ci de manière assez expéditive…

P1120652

P1120653

J’ai simplement collé une calle. Je dois avouer qu’au final ça ne change pas grand-chose. Il faudra sans doute investir dans une pièce spéciale comme celle-ci.

P1120654

Pour le remontage, effectuez les opérations dans le sens inverse.

P1120656

 

07 dingo rubrique éclaté petit

Pas d’éclaté dans le manuel d’utilisation.

 

08 dingo rubrique tests tir petit

 

-Chrony Xcortech X3500

-Billes 0.20 et 0.25 Bio BO Rain

-Batterie Tunigy 7.4V 1400mAh

 

Avec 346 FPS de moyenne sur 10 billes, le SRS se révèle parfait pour aller jouer partout en France même en rafale (hors CQB).

La cadence de tir avec le moteur d’origine et une batterie 7.4V est assez faible : 10.7 billes/seconde. Pas fameux, la faute à un moteur G&G Original un peu faiblard qui donnera toutes ses capacités avec une batterie 11.1V tant au niveau réactivité que cadence.

 

chrony srs

J’ai dû changer de grammage, les 0.20 étant trop légères pour le hop-up de mon modèle. A la 0.25 ça va tout de suite mieux et à 35m la cible est régulièrement mise à l’amende ! Avec un canon de meilleure qualité, on atteindra certainement de meilleures performances bien plus loin !

En tout cas les zombies ne font pas les malins une fois la bonne bille trouvée !

09 dingo rubriqueconclusion petit

Prix abordable : Check !

Mosfet et switch électronique de série : Check !

Look sympa : Check !

Franchement cette série CM16 SRx est vraiment sympathique, autant à utiliser qu’à reviewer. On retrouve la qualité et la simplicité de fabrication G&G et un prix qui plaira aux débutants comme aux joueurs un peu plus confirmés à la recherche d’une réplique fun à jouer.

Certes, le canon interne ne durera peut-être pas, les bushings en cuivre frittés non plus, mais dans le cadre d’une utilisation sporadique c’est bien suffisant. Le canon pourra être aisément remplacé, idem pour les bushings. Le moteur n’est pas assez réactif? On en trouve pour un peu plus d’une trentaine d’Euros !

Certains verront peut-être le manque de fonctionnalités du Mosfet comme un point négatif, mais il fait bien assez de choses pour un joueur débutant : protection de la batterie et du circuit électrique, possibilité de programmer une rafale de 3 billes, c’est déjà un bon début.

Bref, à vous de voir si cette réplique peut vous suffire, vous plaire, et devenir votre nouvel instrument de torture sur les terrains ! G&G nous propose une fois de plus une réplique pour JOUEUR.

 

 

10 dingo rubrique les plus

-Switch électronique et mosfet de série.

-Bonne finition.

-Bonne qualité des matériaux.

-Rail en métal anodisé.

-Renfort de gearbox.

-La crosse bien étudiée.

-Prix raisonnable.

-Interne plutôt sympa.

 

 

11 dingo rubrique les moins

 

-Moteur poussif en LiPo 7.4V

-Canon interne 6.09mm en aluminium.

-Manque de fonctionnalités sur le mosfet (parce qu’on n’est jamais contents !).

-Bushings en espèce de cuivre/laiton fritté.