Review Tanaka Works S&W M360SC

 

27 juin 2017

 

Il est des répliques qu’on a envie de toucher, d’admirer en faisant des oooohhh et des aaaahhh. Le Tanaka Works M360 en fait partie.  Et lorsqu’un abonné te propose d’en faire la review, c’est dur de dire non, même si tu sais que tu vas le priver de son précieux pendant de longues semaines ! Merci donc à Quentin grâce à qui j’ai pu découvrir et vous faire découvrir ce Smith & Wesson de collection.

Oui, collection plus que jeu, vous allez comprendre pourquoi d’ici la fin de cette review, c’est parti !

 

Un rappel en vidéo :

 

 

Pour tout savoir sur le Smith & Wesson M360, c’est par ICI !

 

 

La boite est sobre et classieuse.

A l’intérieur, la réplique et ses accessoires sont maintenus dans une coque en polystyrène.

Le contenu est le suivant :

-La réplique, constituée de métal et d’abs, elle pèse 340 grammes pour une longueur de 161 mm.

-Un bouchon de sécurité.

-Une clé de démontage du canon.

-Une clé de sûreté.

-Un sachet de billes.

-Un BB-loader.

-Une rallonge de chargement en gaz et un petit joint torique.

-Un manuel d’utilisation.

 

 

 

 

Ce S&W M360 SC (pour scandium, la matière ultralégère qui compose le vrai) dispose d’une finition extraordinaire, avec sa finition en peinture Cerakote titane pour le cylindre et argent pour le corps.

Il s’agit d’un revolver de poche, idéal pour être dissimulé lors d’opérations de police et disposant d’une bonne puissance d’arrêt grâce au calibre .357 magnum. Nous nous contenterons du 6mm full plastic jacket !

 

Les marquages sont au niveau du reste : magnifiques et très bien définis. Ici on annonce la couleur : pas moins de 120 grains (7.776 grammes) !

Léger comme l’air, S&W communiquait beaucoup autour du scandium.

 

Ici une vue sur le logo S&W ainsi que sur le poussoir de déverrouillage du barillet.

 

Les plaquettes de crosse sont en caoutchouc et sont très confortables malgré leur petite taille.

 

La queue de détente et le chien sont en métal qui a été traité pour lui donner un aspect “acier trempé”.

 

La peinture Cerakote Titane du barillet est sans défaut.

 

Ici on peut voir les fausses cartouches, 4 ont des marquages réalistes et la cinquième marque l’emplacement du trou de remplissage en gaz.

 

Ici un exemple de (fausse) cartouche .357 magnum. Impressionnant au vu de la taille de la réplique !

 

L’étanchéité est assurée par un joint en caoutchouc assez massif.

 

La sûreté est assurée par un système à clé. Ici, on peut voir que la réplique est verrouillée.

 

 

 

 

On a droit à un vrai guidon en métal.

 

Mais pas de hausse en tant que telle, simplement une saillie usinée dans le corps de la réplique.

 

Au final on arrive bien à viser, ce M360 est un revolver compact conçu pour la très courte distance.

 

 

 

Le cylindre (ou barillet) en métal fait office de réserve de gaz et de réserve de billes.

Le gaz est inséré via une valve de chargement située à l’arrière du barillet.

 

Un maximum de 12 billes peuvent êtres insérées via le trou situé à l’avant du cylindre.

 

 

 

Ce fut un démontage vite fait : il n’y a rien à toucher ! J’ai simplement ôté les plaquettes de crosse pour jeter un œil. Et bien il y a le ressort de chien 🙂

 

Un insert en métal permet d’ajouter un peu de poids au corps en plastique.

 

Un outil fourni permet de démonter le canon externe.

 

Le canon interne dispose d’un profil particulier. Il est très court. Le hop-up est fixe, prévu pour de la 0.20 grammes.

 

Son diamètre est de 6.065mm.

 

Ici on peut voir l’application de la peinture.

 

 

 

 

-Chronographe Xcortech X3500.

-Billes 0.20g bio G&G.

-Gaz hfc144a.

Et bien ce n’est pas avec cette réplique que vous ferez des trous dans vos copains ! Avec une moyenne de 143.5 FPS et une portée efficace qui ne dépasse guère les 15 mètres, le SC360 est parfait comme “humiliator” de luxe ou comme réplique de collection.

Le canon très court et le hop-up assez aléatoire ne permettent pas de choisir avec précision où tirer. Et oui, la bille n’a pas le temps de prendre assez de vitesse ni de rotation pour donner des résultats honorables…

 

Je vous laisse voir ça en vidéo :

 

 

En un mot comme en cent : pour moi cette superbe réplique est un chouette cadeau pour un collectionneur mais ne fera pas le bonheur d’un joueur s’il souhaite l’emporter en partie et toucher une cible à plus de 15 mètres.

Je sais, c’est un peu court comme conclusion, mais il faut se rendre à l’évidence, le Tanaka est clairement fait pour les passionnés qui ne peuvent pas dépenser 1500€ pour un vrai M360SC désormais quasiment introuvable et soumis à détention…

 

 

-Superbe réplique de collection.

 

 

-Pas accessible à toutes les bourses (comptez 240 Euros sans les frais).

-Pas vraiment faite pour le jeu.