Review ICS BLE Alpha & BLE XAE

 

15 juillet 2017

 

 

J’y reviendrai plus bas, mais l’histoire du BLE aurait pu s’arrêter brutalement si ICS n’avait pas persévéré et tenu tête à ses détracteurs.

L’idée était de proposer une réplique de poing fiable, solide et performante sans pour autant avoir à dépenser beaucoup d’argent.

Quelques mois après la sortie du BLE Alpha, un second modèle, le XAE (Xtreme Ambi Enhanced), est désormais disponible. Ah oui, BLE veut dire « Black Leopard Eye » !

 

Je vous propose grâce à ICS et Sport Attitude (notez que désormais c’est ASG qui distribue ICS en France) de découvrir ces deux répliques.

 

Voici tout d’abord les deux vidéos de présentation de ces répliques de poing ICS :

 

 

 

Il s’agit de lanceurs développés pour le jeu. Si certains aspect s’inspirent d’armes réelles, elles ne les répliquent pas avec précision.

 

 

BLE signifiant « Black Leopard Eye » (suivez bon sang !), la boite est ornée d’une tête de léopard en surimpression. Un autocollant situé sur la tranche identifie le type de la réplique.

La réplique et ses accessoires sont placés entre deux couches de mousse et du papier bulle.

 

La boite contient :

-Une réplique constituée d’aluminium et de polymère, elle pèse 575 grammes pour une longueur de 187 mm.

-Un chargeur à gaz pouvant contenir jusqu’à 23 billes.

-Une tige de nettoyage.

-Un dosseret (backstrap) additionnel.

-Un manuel d’utilisation.

-XAE seulement : un adaptateur pour silencieux.

 

 

 

Utilisez votre souris pour faire tourner les répliques.

 

 

Lors de sa première sortie à l’IWA 2016, le BLE Alpha avait fait parler de lui, FN Herstal ayant déployé ses petits bras musclés (en l’occurrence la police de Nuremberg) pour faire dégager les prototypes et les affiches du stand ICS.

En cause, les similitudes « troublantes » entre la réplique taïwanaise et le FNS-9 dont Cybergun avait déjà annoncé une sortie prochaine…

Lors de sa sortie en France, les boutiques et les distributeurs avaient reçu des lettres de menace de la part, cette fois-ci, de la direction de Cybergun.

ICS ayant validé tous les certificats nécessaires, le BLE alpha n’a finalement pas été déclaré « contrefaçon », et c’est tant mieux pour nous !

FNS-9, M&P9, Kakchose9, c’est un lanceur de billes qui ne réplique aucune arme réelle et ICS n’entretient pas le doute : gamers’ gun, le reste on s’en fiche !

 

La réplique (du coup je vais dire réplique tout de même !) est agréable en main, les matériaux ont l’air solide et les contrôles sont facilement accessibles, mais j’y reviendrai.

On remarque quelques différences du premier coup d’œil, dont la petite « queue de castor » présente sur le Alpha mais pas sur le XAE.

 

Les marquages gravés au laser reprennent la thématique du léopard.

 

Le BLE Alpha comporte le marquage « Alpha » (sans déconner !) ainsi que 9mm sur ce prototype que m’avait prêté Khan Seb. Il est fort probable que sur le votre il ait été revu en « 6mm ».

 

Le XAE quant à lui n’a pas de marquage « XAE » et le calibre mentionné est 6mm.

 

A l’avant de la glissière, côté droit, un autre marquage est présent. Notez également le numéro de série gravé sur la carcasse en plastique.

 

La glissière du XAE est ajourée, laissant voir le canon externe.

 

Les deux modèles ne renient pas leurs origines avec un très visible « Made in Taiwan ».  On note également que l’extracteur est moulé dans la glissière.

 

Le canon externe comporte un « 9mm » qui du coup parait saugrenu…

 

Le grip du Alpha est composé de petits picots carrés au milieu desquels trône la tête du léopard. A l’avant, des stries empêchant les doigts de glisser et à l’arrière le dosseret est également strié.

 

Pour éviter qu’on leur casse encore les pieds, ICS a changé la texture du grip sur le XAE, en y ajoutant quelques petites touches personnelles très amusantes.

 

Un logo ICS ici.

 

Un logo ICS là, à vous de repérer les autres ! En tout cas ils se sont bien fait suer pour le moule, la texture ressemble à des courbes de niveau !

 

Le dosseret peut être démonté en le faisant glisser vers le bas. On monte ensuite notre modèle préféré : plat ou bombé.

 

Le pontet est assez large pour permettre le tir avec des gants. La détente est en deux parties. Le morceau inférieur fait office de sûreté. Si vous ne l’actionnez pas, impossible de tirer.

 

ICS a ajouté une seconde sûreté sous la forme d’un petit bouton poussoir. Ici la réplique est prête à envoyer de la bille.

 

Et dans cette position, la réplique est sécurisée.

 

Vous avez dû le remarquer mais l’arrêtoir de chargeur est ambidextre, sympa pour nos amis gauchers. C’est également le cas de l’arrêtoir de glissière qui est parfaitement fonctionnel.

 

A l’avant de la carcasse, un rail Picatinny permet de monter vos accessoires favoris.

 

Le XAE est équipé d’un canon externe fileté (pas de vis antihoraire, ou CCW) qui permet la pose d’un adaptateur 14mm CCW.

 

Solid Leopard peut frapper !

 

 

 

Les répliques sont équipées d’organes de visée type « combat » ornés de points blancs. Ils ne sont pas réglables.

 

La visée est facile et rapide.

 

 

 

Le chargeur à gaz est interchangeable entre les deux répliques.

 

Ici on voit qu’ICS a choisi de quand même marquer le chargeur avec une capacité correspondant à une arme réelle.

 

Le chargement en gaz s’effectue via la valve située sous le talon de chargeur.

 

Ici 24 billes sont prêtes à partir. ATTENTION ! Il est préconisé de n’en mettre que 23 pour éviter les contraintes sur le nozzle.

 

Surprise ? Il semblerait qu’ICS nous prépare quelque chose pouvant fonctionner au CO²… Ou alors il s’agit simplement de choix techniques pour minimiser le risque de fuites de gaz…

 

ICA a changé la valve de percussion entre le Alpha et le XAE. A priori les nouvelles valves sont plus efficaces.

 

 

 

Le démontage est ultra simple. Faites reculer la glissière et basculez le verrou vers le bas.

 

La glissière peut être retirée par l’avant.

 

Oh, un Glock inversé 🙂

Pas la peine de réinventer la roue, un marteau, un percuteur et ça fonctionne.

 

La réplique est lubrifiée en sortie de boite mais rien ne vous empêche de bien la nettoyer et de la re graisser à votre convenance.

 

On peut maintenant retirer la tige-guide et le ressort récupérateur. ATTENTION : le ressort n’est PAS solidaire de la tige, il peut donc s’envoler et vous percuter le visage.

 

On peut ensuite retirer l’ensemble canon externe/interne/hop-up.

 

Le nozzle à l’air robuste, il fait un peu plus de 15mm de diamètre.

 

S’il vous prenait l’envie de le démonter, il suffit simplement de retirer cette vis.

 

Attention au ressort de rappel du nozzle.

 

Nettoyage, graissage et c’est parti !

 

Le bloc hop-up sort facilement du canon externe en alliage.

 

La molette de réglage est ferme. Deux vis maintiennent le bloc fermé.

 

La patte d’appui est en acier. Large et solide, elle devrait permettre un bon appui sur le joint.

 

Canon et joint sont au standard Marui.

 

Le joint ressemble à ce que WE met dans ses répliques depuis quelques années maintenant.

 

Le canon en laiton mesure 83mm pour 6.03mm de diamètre.

 

Pour le remontage, procédez à l’inverse !

 

 

 

Ici l’éclaté du XAE.

 

 

 

Et celui du Alpha :

 

-Chronographe Xcortech X3500.

-Billes 0.20 bio G&G et 0.25 bio TK.

-Green gas (propane)

 

Bonne nouvelle, la réplique développe environ 285 FPS au Green gas par 19°C, de quoi arpenter tous les terrains de France et de Navarre sans avoir peur de se faire refouler par les orgas !

Le kick est bon grâce au cylindre de 15.5mm et une charge de gaz permet de tirer entre 2 et 3 chargeurs.

Le réglage du hop-up est parfois un peu dur, la molette ayant tendance à revenir à sa position initiale. Petite astuce : desserrez légèrement les vis du bloc hop-up pour relâcher un peu de pression.

A part ça, il est efficace et une fois bien réglé, il lève même des billes un peu lourdes. Les trajectoires sont planes et toucher un adversaire à 25 mètres est un jeu d’enfant une fois le joint rodé. La bille part loin et certains « reviewers » ont tenté des tirs à 50 mètres qui semblaient efficaces.

Mes premiers tests ont été effectuées avec un exemplaire de pré-production et la réplique tirait un peu bas par rapport à l’alignement des organes de visée. Ce phénomène n’est plus apparu avec le alpha et le XAE de série que j’ai testé plus tard.

 

Je vous laisse voir tout ça en vidéo :

 

 

La série des BLE de chez ICS n’a pas pour vocation de plaire aux collectionneurs de répliques d’armes, mais de proposer une gamme économique et fiable aux joueurs d’airsoft.

Une fois qu’on a compris cela, on accepte volontiers les marquages fantaisistes et les formes qui mélangent plusieurs inspirations pour se concentrer sur les performances en sortie de boite, qui sont ma foi agréables.

Les BLE sont disponibles en plusieurs finitions, la crosse est adaptable à votre morphologie et la plupart des holsters Glock acceptent ces répliques.

Si vous chercher une réplique de poing fiable et efficace, le BLE pourrait s’avérer être un bon choix. Si comme moi vous préférez les répliques d’armes existantes ou que vous êtes collectionneur, vous préférerez sans doute vous orienter vers d’autres modèles.

J’espère que vous possédez désormais assez d’informations pour faire votre choix, moi j’ai hâte de découvrir les prochaines productions ICS !

Je modifierai la review en fonction des problèmes que je pourrais rencontrer au fil du temps.

 

 

-Bon rapport qualité/prix (surtout hors Europe…).

-Rien à changer en sortie de boite.

-Bonnes performances.

-Plusieurs combinaisons de coloris disponibles.

-Compatible avec la plupart des holsters pour Glock.

 

-Les fans de répliques d’armes ne seront pas forcément convaincus.

-Moins intéressant en France avec ses 129.90€ au lieu de 99$.