Review Tokyo Marui Samurai Edge Albert Wesker mod 01

 

07 avril 2019.

 

Pour la sortie du jeu Biohazard 7 (Resident Evil 7) CAPCOM et Tokyo Marui se sont une fois de plus associés pour sortir une réplique collector d’une arme présente dans le jeu. Un nouveau modèle de Samurai Edge inspiré d’Alber Wesker, chef historique des STARS mais également l’un des plus gros vilains de la saga.

Avec l’aide de la boutique Impulse101 j’ai pu à l’époque me procurer un exemplaire de ces coffrets en édition limitée et je vous propose ENFIN la review complète.

 

Voici la vidéo de présentation en compagnie de Julien d’Impulse101 :

 

 

 

Il s’agit d’une personnalisation du Beretta 92FS. Plus précisément de la variante de l’US Army M9A1.

 

 

La mallette en plastique qui renferme la réplique est entourée d’un très joli carton aux couleurs d’Umbrella Corporation.

 

A l’arrière, on peut voir une image de Chris Redfield tenant l’arme et un récapitulatif des accessoires présents dans la mallette.

 

Un autocollant reprend les informations principales de la réplique.

 

Le numéro de série unique est collé sur un côté de la mallette.

 

A l’intérieur, tout est parfaitement calé dans un bloc de mousse compacte.

 

Comme très souvent on retrouve de petits accessoires dans une boite cartonnée.

 

Sous la mousse du couvercle, on trouve deux bouchons de sécurité et les clés permettant de monter les accessoires, ainsi que le manuel d’utilisation.

La mallette est vraiment bien remplie, on y trouve :

-La réplique. Majoritairement composée de plastique, elle mesure 220 mm pour une masse de 975 grammes.

-Un chargeur à gaz pouvant contenir 26 billes.

-Deux bouchons de sécurité.

-Une tige de nettoyage.

-Un sachet de billes.

-Deux pièces de tir à vide.

-Un embout de canon.

-Une extension rail/canon.

-Une lampe à LED.

-Un modérateur de son octogonal.

-Un manuel d’utilisation.

 

 

 

 

 

 

Il s’agit d’une base de Beretta 92FS ayant reçu une dose de stéroïde ! La plupart des grosses pièces sont en ABS et les pièces plus petites en alliage. La réplique est relativement grosse mais les différents contrôles tombent bien où il faut pour ne pas perdre de temps lors des manipulations de base.

 

Faites tourner la réplique à l’aide de votre souris. 

 

Vous pourrez agrémenter ce Samurai Edge avec un ou tous les éléments fournis dans la boite.

 

La partie gauche de la glissière reçoit les marquages réguliers du Special Team (S.T.A.R.) du Racoon Police Department.

 

Sur le côté droit, la signature du modèle spécifique d’Albert Wesker.

 

Un peu en dessous, on remarque le marquage d’association japonaise ASGK.

 

Un discret marquage Marui est présent sur la plaquette de crosse droite en plastique imitation bois et caoutchouc.

 

Le logo des STARS y trône en plein milieu. Habituellement sur fond bleu, il est ici sur fond noir.

 

Ces plaquettes sont très jolies et descendent un petit peu pour pouvoir intégrer le talon de chargeur.

 

Une texture antidérapante en losange est présente à l’arrière et à l’avant de la poignée.

 

Le pontet, hérité des modèles M9A1, abrite une queue de détente chromée en métal. On peut distinguer le bouton de déverrouillage de la glissière.

 

Le bouton d’éjection du chargeur est surdimensionné, attention à ne pas perdre vos chargeurs sur le terrain ! Le bouton peut être changé de côté pour les joueurs gauchers.

 

L’arrêtoir de glissière est fonctionnel, il est légèrement allongé pour faciliter son accessibilité. Juste devant, on voit le loquet de déverrouillage de la glissière (oui, il y a un bouton ET un loquet).

 

Le marteau type “squelette” est également en métal.

 

Il pourra être rabattu à l’aide du levier de sûreté ambidextre. En effet, ce levier fait également office de levier de désarmement.

 

Une imposante queue de castor vous empêche de vous faire coincer la main lors du recul de la glissière et facilite la prise en mains.

 

A l’avant de la carcasse un rail permet de fixer différents accessoires. ATTENTION   : en fonction de la marque et du type d’attache de votre lampe cela ne sera peut-être pas compatible.

 

Le canon externe n’est ni fileté ni taraudé. Pour installer un traceur ou un modérateur, il faudra utiliser l’extension fournie.

 

Cette extension en plastique est munie d’un embout fileté en métal. Il s’agit d’un pas de 14mm antihoraire (CCW). On peut le retirer pour installer un embout de canon sans filetage.

 

Il suffit pour cela de retirer ces deux vis Allen.

 

A l’avant ce n’est pas le logo de Spiderman mais bien celui d’Umbrella !

 

L’extension vient se glisser sur le rail de la carcasse et se verrouille ensuite à l’aide d’un bouton coulissant.

 

Vous pouvez bien entendu installer des accessoires sur le rail de l’extension !

 

Le modérateur de son hexagonal est vraiment sympa ! Tout en métal, il viendra se visser sans peine sur un filetage au pas de 14mm antihoraire.

 

La face avant est constituée d’une plaque argentée.

 

Une fois le modérateur vissé et aligné, repoussez-le sur l’extension et verrouillez-le à l’aide du bouton.

 

Qui a dit Hitman ?

 

Une lampe vient compléter les accessoires. Elle est plus puissante que le LEM du légendaire Mk23 mais cela ne fera pas de miracles si vous devez éclairer loin.

 

Le principal inconvénient est l’obligation de laisser l’un des interrupteurs appuyé pour que cela éclaire.

 

La lampe est fixée au rail via un axe transversal.

 

Et voici le Wesker entièrement équipé de ses accessoires !

 

 

 

Les organes de visée sont ornés de points blancs pour faciliter la prise de visée. Aucun n’est réglable.

 

On dirait que l’employé en charge de la peinture avait un peu trop bu…

 

La visée est standard pour ce type de réplique. On pointe, on tire et si le hop-up est bien ajusté on touche !

 

 

 

 

Le chargeur à gaz de 26 billes est un modèle classique de Beretta 92 Marui. Les anciennes et nouvelles générations partagent les mêmes chargeurs. Bonne nouvelle !

 

 

 

Le démontage est identique aux autres modèles de Beretta 92 : appuyez sur le bouton côté droit et faites pivoter le levier côté gauche, cela libère la glissière.

 

On ne voit pas grand-chose de la mécanique là !

 

Par contre regardez le profil de l’arrêtoir de glissière. Il va venir se prendre sur une pièce métallique située dans la glissière. Cela évite le contact métal contre plastique qui use les pièces rapidement.

 

Intéressons-nous àc e qui se cache ici ! On peut ôter la tige-guide et le ressort récupérateur. ATTENTION : les deux pièces ne sont pas solidaires.

 

Au passage voici la mollette de réglage du hop-up…

 

Revenons à notre démontage, on peut désormais retirer le canon externe/interne/hop-up.

 

Marui a utilisé un cylindre de 15mm de diamètre afin d’améliorer les performances de la réplique.

 

Décidément tout est dans le désordre ! Le canon externe est en plastique et abrite donc le bloc hop-up et le canon interne.

 

Sur cette photo, on peut voir la flèche qui permet de savoir dans quel sens actionner la molette pour augmenter l’effet.

 

Une fois le canon interne retiré, on constate qu’une fois encore sur un M9/92 Marui a utilisé l’astuce de la masse additionnelle autour du canon pour augmenter le poids de la réplique.

 

Elle est maintenue par deux petits joints toriques. Inutile de l’ôter si vous procédez à un simple contrôle/changement de joint de hop-up (bucking).

 

Le bloc est maintenu fermé par deux vis cruciformes.

 

Le joint est de type GBB/VSR10. Comme d’habitude il est efficace.

 

Le canon en laiton mesure 114mm pour un diamètre de 6.10mm. Attention à bien choisir si vous souhaitez le remplacer par un canon de précision.

 

Un bon nettoyage/graissage et je vous laisse remonter !

 

 

Je n’ai pas déballé le manuel d’utilisation. L’interne est classique pour un M9/92

 

 

-Chronographe Xcortech X3500

-Gaz ATM 110 PSI. 10 et 19°C

-Billes 0.20g bio XTreme precision et 0.25g Bio ASG Open Blaster.

 

Avec ses 250 FPS à 19°C, ce Samurai Edge est dans les standards Marui. Comme d’habitude la marque nipponne vous conseille d’utiliser un gaz adapté aux glissières en plastique (gaz type 134, 144 ou 110 PSI) donc c’est à vos risques et périls que vous utiliserez du green gas par exemple…

Les performances sont bluffantes ! La plate-forme étant massive, elle reste stable pendant le tir (plus que le tireur en tout cas !) ce qui permet de rester précis même à assez longue distance. Le hop-up fait bien son travail et les trajectoires sont planes et régulières pour peu que le vent ne se mette pas de la partie comme lors de mes tests…

Le kick est bien présent et procure des sensations agréables. Cela reste toutefois incomparable aux ténors du genre : FNP et autres FNS-9 !

Une charge de gaz vous permettra en moyenne de tirer 2 à 2.5 chargeurs selon le gaz et la température.

 

Je vous laisse voir tout cela en vidéo :

 

 

 

Quelle chouette réplique Marui nous propose là ! Certes il s’agissait d’une édition limitée qui est désormais quasiment introuvable sauf en “occasion vendue à prix d’or” mais du début à la fin on sent la volonté de faire un produit de qualité.

Cependant, cela reste un jouet et de ce fait la lampe fournie ne vous permettra pas de jouer au survivaliste, mais niveau performances de tir on est face à l’une des meilleures répliques de poing Marui que j’ai pu tester.

Que vous soyez fan du jeu Resident Evil 7, de l’univers Biohazard (je sais, c’est pareil mais ça évite les répétitions !) de cosplay ou tout simplement collectionneur ou joueur le Samurai Edge Albert W. model 01 est un objet à posséder absolument !

J’allais oublier, inutile de me demander si il est à vendre, il est déjà parti vers d’autres cieux !

 

 

 

 

-Boite très complète.

-Performances en sortie de boite.

-Bon kick.

-Excellentes finitions.

-Modérateur de son en métal.

 

-Difficile d’en trouver désormais.

-Obligé d’appuyer sur le bouton de la lampe en continu pour éclairer.

-Lampe “jouet”, mais en même temps Marui fabrique des jouets…