Review Scorpion Mod. M Tokyo Marui

31 juillet 2020

 

Parfois Marui nous étonne. Ils se font un petit plaisir en ressortant une nouvelle réplique basée sur une ancienne plate-forme. Ici, le Vz-61 Scorpion, sorti en 2007, qu’ils ont transformé en une sorte de joujou bling-bling pour trafiquant de billes de 6 !

Et lorsque ce truc bizarre est présenté sur le net par une nana “bizarre” aussi, ça me donne de l’inspiration !

Voyons ensemble ce qui se cache dans la boite de ce Scorpion mod. M !

Merci à OPS Store pour leur soutien.

Vous pouvez désormais tipper (même gratuitement et autant de fois que vous le voulez, c’est magique !) mon contenu au travers de CE LIEN ! Merci de votre soutien !

Si vous voulez perdre quelques points de santé mentale voici la vidéo de présentation librement inspirée de celle que j’avais vu au préalable :

 

 

Cette réplique est basée sur le Vz-61.

 

 

Marui propose un visuel intéressant sur sa boite. Il met en valeur la version modifiée mais deux Vz.61 old school prennent également place sur la photo.

 

L’ensemble des éléments prend place dans une coque en polystyrène recouverte d’un carton assez classe. Rien n’a bougé pendant le transport.

Trois rails M-LOK sont fournis avec la réplique.

La boite est bien pleine, on y trouve :

-La réplique, constituée de plastique et d’alliage elle mesure entre 335 et 570mm pour une masse de 1300 grammes.

-Un chargeur hi-cap pouvant contenir 260 BBs.

-Un embout de sécurité.

-Une tige de nettoyage.

-Un adaptateur pour batterie type “AEP”.

-Une clé Allen.

-Un sachet de 100 billes.

-La documentation technique.

-Et bien entendu les 3 rails M-LOK précédemment cités.

 

Il est clair qu’il faut adhérer à ce genre de look mais je dois avouer qu’après l’avoir trouvé trop “bling bling” en regardant les premières photos sur le net, l’avoir entre les mains me fait prendre conscience que les parties dorées sont moins tape-à-l’œil que prévu. Tant mieux !

La majorité de la réplique est constituée d’ABS mais le receveur inférieur est en alliage. La prise en main est agréable et la modularité apportée par les différents rails permet d’accessoiriser ce Scorpion facilement.

 

Peu de marquages figurent sur la réplique. Le type y est mentionné sous une référence alambiquée…

 

Le receveur inférieur comporte les marquages Marui.

 

On retrouve également le logo M-LOK.

 

Le sélecteur de tir 3 positions est en alliage. Ses crans sont bien marqués. En sortie de boite, j’avais un petit souci de semi mais un simple démontage a réglé le problème.

 

Le bouton d’éjection du chargeur est également en métal.

 

La poignée pistolet en plastique est munie d’un motif permettant une bonne prise en main de la réplique.

 

La crosse est également en plastique. Elle peut être repliée le long du corps du Scorpion.

 

Elle prend place sur un support en métal sur lequel on peut attacher une sangle.

 

La plaque de couche est étroite mais on épaule en tout confort.

 

Pour replier la crosse, on imprime un mouvement montant sur son axe et on la fait tourner.

 

Elle vient se verrouiller sur le corps. Pour la déverrouiller, il suffit d’appuyer sur ce bouton.

 

La queue de détente est un modèle doré au design angulaire. Elle n’est pas désagréable à actionner.

 

Le levier d’armement est ambidextre.

 

L’actionner permet d’accéder par le dessus au réglage du hop-up.

 

On peut aussi accéder à la molette par le dessous lorsque le chargeur n’est pas inséré dans la réplique.

 

Deux rails Picatinny permettent d’accrocher des accessoires sur la partie supérieure de la réplique…

 

…et un rail inférieur a le même but.

 

Des emplacement M-LOK permettent de fixer les rails fournis dans la boite et de placer d’autres accessoires.

 

Un cache-flamme au style résolument moderne prend place sur le canon externe doré. Les deux pièces sont en métal et disposent d’un filetage de 14mm antihoraire (CCW).

 

La batterie prend place dans la poignée pistolet. Il faut ôter le couvercle en métal en faisant tourner la pièce circulaire.

 

Ici à gauche, le fusible.

 

Cet adaptateur permet d’insérer une batterie type AEP.

 

J’utilise une batterie spéciale AEP LiPo de marque ATM.

 

Une fois la batterie insérée dans l’adaptateur, on peut glisser ce dernier dans la poignée pistolet.

 

Pour retirer l’ensemble, tirez sur cette pièce.

 

 

 

 

Si un rail Picatinny permet de fixer un organe de visée (ici le micro red dot Marui), une encoche faisant office de cran de mire est tout de même présente à l’arrière.

 

Et un cran est présent sur l’avant.

 

Cela permet de viser même s’il faut bien incliner la tête.

 

 

Le chargeur en plastique peut emporter 260 billes. Malheureusement il n’existe pas encore de modèle mid-cap mais les anciens chargeurs de Vz.61 passent si le look ne vous dérange pas…

 

On verse les billes après avoir ouvert cette petite trappe.

 

Puis on tourne la molette jusqu’à avoir tendu le ressort au maximum.

 

 

 

Le démontage sommaire est très simple. Il suffit de retirer la goupille centrale.

 

ATTENTION : Avant de taper comme un sourd, défaites la petite vis.

 

Une fois la goupille retirée, on peut faire coulisser la partie supérieure vers l’avant. Le sélecteur de tir peut tomber, ce n’est pas grave.

 

On peut dès lors accéder à l’ensemble canon/hop-up.

 

On ôte la pièce de verrouillage, puis la molette de réglage.

 

On peut ensuite retirer le canon, faites attention de ne pas endommager le joint. Il y a une petite bague en laiton, n’oubliez pas de la remettre lors du remontage.

 

Le joint est spécifique mais on trouve facilement de quoi le remplacer en cas de souci.

 

Le canon en laiton mesure 182mm de long pour un diamètre de 6.10mm.

 

Pour séparer la partie avant, il suffit d’enlever une vis au niveau du rail supérieur.

 

 

Pour le remontage, si votre sélecteur est tombé, ce n’est pas très grave, il n’y a qu’une position possible car une encoche est présente pour le placer correctement.

 

Déposons la gearbox. Pour se faire, il va falloir enlever la pièce de maintien présente à l’avant.

 

On ôte la petite vis et on imprime une rotation autour du nozzle.

 

On peut désormais pousser la gearbox légèrement vers l’avant et la sortir du corps. ATTENTION : ne tirez pas trop fort pour ne pas abimer les connecteurs.

 

Ci-dessous, on voit les deux bornes d’alimentation et entouré en vert une pièce qui peut tomber, ceci est sa place.

 

Et voilà la micro gearbox du scorpion Mod M! Elle est identique aux Vz.61.

 

Et oui, Marui fait également venir des pièces de Chine…

 

Ici, on peut voir le détrompeur du sélecteur de tir dont je vous parlais plus haut.

 

Si vous souhaitez retirer la poignée pistolet, il faudra dévisser ces deux vis.

 

Pas de panique, si vous êtes observateurs ces petites pièces ne seront pas difficile à remettre.

 

Ici j’ai simplement retiré la platine mais certains furieux démontaient tout pour installer un MOSFET ou une prise T-DEAN. Avec les batteries LiPo pour AEP qui existent désormais, c’est moins nécessaire.

 

Et voilà, attaquons-nous à la gearbox…

 

Elle est maintenue fermée par 4 vis Torx. ATTENTION : à l’ouverture, tout peut gicler en vrac.

 

Le mini piston et sa tête sont en plastique, seule la dernière dent est en métal. L’étanchéité en sortie de boite était bonne.

Si vous êtes du style à tout changer en sortie de boite, il existe pas mal de pièces de remplacement.

 

Le ressort et le guide de ressort. Il s’agit bien entendu de pièces spécifiques, inutile d’essayer d’y mettre votre ressort d’AEG préféré :).

 

Le cylindre en laiton est muni d’une tête en plastique. Le nozzle coulisse librement.

 

Les engrenages en acier frité sont minuscules. Largement assez solides pour encaisser une utilisation normale.

Ils sont posés sur des bushings en plastique. Le calage d’origine était bon.

 

Voici le tappet plate. Il est relié au nozzle via la petite fente et est monté sur ressort.

 

Voici les différents engrenages.

 

Ici on peut voir une encoche sur le tappet plate. Lorsque l’engrenage vient s’y loger, cela fait reculer le nozzle et chambre une bille.

 

A côté de l’engrenage moteur, on voit l’axe de l’anti-retour.

 

 

 

 

-Chronographe

-Batterie LiPo 7.4V 680mAh

-Billes 0.20g bio Xtreme precision et 0.25g bio Open Blaster ASG.

 

Avec ses 250 FPS, le Scorpion Mod M sera jouable partout et permettra de jouer quasiment sans distance de sécurité dans la plupart des associations en France.

Cette faible vélocité n’est pas un frein et permet de toucher une cible relativement loin pour peu que votre adversaire ne se la joue pas en mode Matrix. Le hop-up est efficace.

A 47 mètres, on touche encore mais avec de la 0.25 en semi cela devient plus compliqué. On sent qu’il faudrait un peu plus de punch pour pouvoir rivaliser avec une réplique longue. Cela dit, ce genre de réplique n’a pas la prétention de remplacer votre DMR préféré…

La cadence de tir de presque 17 billes par seconde est intéressante à condition d’utiliser une batterie LiPo dédiée. Les batteries NiMh sont définitivement dépassées.

Je vous laisse voir cela en vidéo :

 

Ce Scorpion Mod. M est une base sympathique que ce soit en backup d’une réplique plus longue ( snipe par exemple) ou en solo même en forêt.

Certes, vos adversaires auront tout le temps d’esquiver les billes s’ils les voient arriver, mais la portée et la précision de ce petit AEP n’ont pas à rougir face à des répliques plus puissantes.

La boite est bien pleine et les accessoires fournis permettent de bien accessoiriser le Scorpion.

Son look peut rebuter les plus traditionalistes d’entre vous mais cela a au moins le mérite de faire bouger un peu le design vieillot du Vz-61.

Dommage que l’on ne trouve pas de chargeurs mid-cap ressemblant à celui fourni avec la réplique, mais les chargeurs du Vz-61 sont compatibles.

Bref, sans être un indispensable de l’airsoft, ce Mod.M est plaisant à utiliser et attirera l’œil de vos camarades de jeu pour un prix somme toute raisonnable.

Vous pouvez commenter en bas de page et nous conter vos expériences en jeu avec votre Scorpion !

Vous pouvez désormais tipper (même gratuitement et autant de fois que vous le voulez, c’est magique !) mon contenu au travers de CE LIEN ! Merci de votre soutien !

 

-Look sympathique.

-Bon rapport énergie/performances.

-Hop-up efficace.

-Boite bien remplie.

-Compatible avec les chargeurs du Vz-61 Marui.

-Modularité.

 

-Il faut aimer le look.

-Certaines personnes trouveront la réplique pas assez puissante.

-Pas de chargeurs mid-cap droits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.