Review Secutor Ludus

 

25 octobre 2020.

 

Secutor ne cesse de proposer des produits depuis quelques années maintenant. Le Ludus prolonge l’offre des 1911 en ajoutant un Hi-capa 5.1 à la liste des répliques pour gladiateurs des temps modernes ! Oui, je sais, c’est un délire assez bizarre, mais la marque semble s’y attacher.

Bref, 0.20 Magazine et Secutor m’ont proposé de tester le Ludus, ce que j’ai accepté de faire avec grand plaisir.

En route pour une dissection en règle !

 

Vous pouvez désormais tipper (même gratuitement et autant de fois que vous le voulez, c’est magique !) mon contenu au travers de CE LIEN ! Merci de votre soutien !

 

Si vous avez loupé la vidéo de présentation je vous propose d’y jeter un œil :

 

 

Il s’agit d’une variante du Colt 1911 munie d’un chargeur à pile imbriquée, type Remington R1 Custom par exemple.

 

 

Secutor reste fidèle à l’image du Gladiateur des temps modernes avec un visuel très barbu !

 

La réplique et ses accessoires sont placés dans un morceau de mousse. La réplique est en plus emballée dans un sachet plastique.

La boite contient :

-La réplique. Fabriquée en alliage et en plastique elle mesure 240 mm pour une masse de 1015 grammes.

-Un chargeur CO² pouvant emporter 30 billes (BB).

-Un manuel.

-Une clé Allen.

-Un nozzle supplémentaire.

 

 

Secutor propose des accessoires supplémentaires. Un compensateur muni de sa bague.

 

Et une plaque RMR accompagnée d’un guidon surélevé. Le RMR compatible est également disponible chez Secutor.

 

 

 

 

J’ai ici la version noire et argent. La glissière et une partie du corps sont en aluminium et le reste est en plastique . Il s’agit d’une base Hi-capa 5.1″ qui sort des usines qui fabriquent également pour KJWORKS. Cela garanti une bonne compatibilité avec les pièces KJ et bien entendu Marui.

La prise en main est bonne et les contrôles sont intuitifs.

 


Utilisez votre souris pour faire tourner la réplique. 

 

 

Sur le côté gauche de la carcasse on retrouve l’inscription “Divide et impera” , diviser pour mieux régner. Bizarre de trouver ce genre d’inscription plutôt négative sur la réplique. Il s’agit effectivement d’une technique d’enfoiré visant à semer la discorde et à opposer les éléments d’un tout pour les affaiblir et à user de son pouvoir pour les influencer. Cela permet de réduire des concentrations de pouvoir en éléments qui ont moins de puissance que celui qui met en œuvre la stratégie, et permet de régner plus facilement sur un groupe. Vous avez peut-être déjà connu ça dans votre travail ou même dans le milieu associatif…

 

Du côté droit, “SPQR”, l’acronyme de la citation latine Senatus populusque romanus . Le sénat et le peuple romain. Elle était l’emblème de la République romaine, puis par tradition de l’Empire romain. Ces quatre lettres représentaient le pouvoir politique romain. Elles constituent encore aujourd’hui le symbole de la ville de Rome.

On peut également voir le made in Taiwan réglementaire !

 

Un peu plus en avant, le numéro de série unique a été gravé au laser. Ici SCR 190992 j’imagine pour Secutor, 2019, 992e réplique de la série.

 

Ici XI en chiffres romains (pour 11). Il existe les LUDUS III et VI dont les coloris varient légèrement.

 

Le calibre .45ACP du vrai 1911 figure sur le canon externe.

 

La crosse du Ludus est vraiment sympathique tant au toucher qu’à regarder. Ses stries sont profondes et n’agressent pas les mains, on a un emplacement pour glisser son pouce et accéder facilement au bouton d’éjection du chargeur.

Une sûreté de paume, appelée “queue de castor” est présente à l’arrière. Si on n’appuie pas dessus, il est impossible de tirer.

 

Le talon de chargeur reçoit le même motif.

 

Et on le retrouve également à l’avant de la crosse.

 

A l’arrière par contre, c’est un motif en échiquier qui prend place et assure une bonne prise en main.

 

Le puits de chargeur est légèrement évasé pour faciliter l’insertion du chargeur.

 

Une sûreté de pouce ambidextre permet de bloquer la queue de détente. Elle ne peut être actionnée que lorsque le marteau de type squelette est à l’arrière.

 

L’arrêtoir de culasse est fonctionnel. C’est un modèle court.

 

Le pontet au look particulier protège une queue de détente percée.

 

Un rail est usiné à l’avant de la carcasse. Il permet de monter certaines lampes.

 

Des stries de préhension bien marquées sont situées à l’avant et à l’arrière de la glissière.

 

Une large ouverture sur le dessus de la glissière permet de gagner un peu de poids et d’avoir une chouette vue sur le canon externe.

 

Le canon externe se termine par un filetage 14mm antihoraire (CCW) sur lequel une bague de protection prend place.

 

Il est possible d’acheter des compensateurs de différentes couleurs. Ils sont vendus avec une bague de maintien spécifique.

 

Voici le Ludus muni de ses accessoires Secutor.

 

 

 

 

 

De base, le Ludus est équipé d’organes de visée “bas”. Le guidon est équipé d’un point blanc.

 

La hausse est striée mais il n’y a pas de points blancs.

 

Il est possible d’installer des organes de visée alternatifs composés d’une plaque RMR/hausse haute et d’un guidon haut.

 

La plaque RMR se visse sur le Blow-back housing (BBH). N’hésitez pas à mettre une minuscule goutte de frein-filet faible ou de vernis à ongles.

 

Pour retirer le guidon, il faut dévisser une toute petite vis.

 

Puis on le fait glisser sur le côté, notez le tout petit creux sur la glissière, c’est là que la vis vient appuyer.

 

On fait ensuite glisser le guidon haut et on revisse.

 

Deux points sont présents sur la hausse mais ils ne sont pas peints en blanc.

 

Enfin, on peut fixer un RMR à l’aide de deux vis.

 

Il ne reste plus qu’à faire les réglages. En cas de panne, les organes de visée surélevés permettent de continuer à tirer avec précision.

 

 

 

Le Ludus est livré avec un chargeur CO² 30 billes. La réplique est compatible avec la plupart des chargeurs de hi-capa type Marui.

 

 

J’aime décidément bien ce gros talon !

 

La grosse vis en métal est là pour verrouiller la cartouche de CO².

 

J’ai pu caser 31 billes dans ce chargeur.

 

 

 

Pas de surprise au démontage, c’est identique à n’importe quel 1911 et assimilé. Faites correspondre l’encoche située sur la glissière avec l’arrière de l’arrêtoir et poussez sur l’axe de l’arrêtoir.

 

La glissière peut maintenant être retirée.

 

C’est un peu sec en sortie de boite.

 

Retirons la tige-guide et le ressort récupérateur.

 

J’en profite pour vous montrer la roue de réglage du hop-up, elle est TRES ferme.

 

N’oubliez pas de retirer le guide de ressort à l’avant.

 

Puis le barrel bushing, qui s’ôte en le faisant tourner et en tirant.

 

Le canon externe peut désormais sortir par l’avant.

 

Retirons l’ensemble canon interne/hop-up.

 

Le bloc est maintenu fermé par deux vis cruciformes.

 

La patte est bien large et semble rigide.

 

 

 

Attention à l’usinage du canon si vous souhaitez le changer. Il sert à bien le maintenir dans le bloc.

 

Le joint est de type VSR Marui. Son bourrelet est classique. N’oubliez pas de le dégraisser.

 

Le canon en laiton mesure 113mm pour un diamètre interne de 6.05mm.

 

Pour ôter le blow-back housing (BBH), il faut retirer une grosse vis Allen à l’arrière.

 

La hausse est maintenue par une vis, la plaque supérieure quant à elle, possède deux vis de maintien.

 

ATTENTION : Il y a peu de matière pour faire prendre les vis (normal, sinon cela touche le cylindre) donc allez-y doucement et au remontage n’hésitez pas à mettre une petite goutte de vernis ou de frein-filet faible.

Ce qui est pratique par contre, c’est que l’on peut enlever et remettre le ressort de nozzle facilement par le dessus.

 

 

Au remontage, choisissez votre nozzle en fonction de l’énergie de sortie désirée. A gauche, le nozzle dit “hiver” et à droite, le nozzle “été”. En réalité, leur utilisation n’a pas grand-chose à voir avec la saison…

 

Et voilà, il ne vous reste plus qu’à tout nettoyer et lubrifier avant de profiter de votre Ludus !

 

 

 

Il n’y a pas d’éclaté dans la boite.

 

-Chronographe WoSport.

-CO² et green gas.

-Billes 0.20g bio Xtreme precision et 0.25g bio ASG Open Blaster.

 

Pas mal ! Même avec le chargeur CO² et le nozzle high-flow (ou hiver, comme vous voulez), on est aux environs de 1 à 1.1 joules, soit 320 à 345 FPS. C’est un peu trop pour certaines associations mais pour rentrer dans l’ordre vous pourrez soit jouer au gaz pour descendre dans les 285 FPS, soit installer le nozzle low-flow (ou été) et passer dans les 285 FPS également au CO². Un réservoir de CO² permet de tirer environs deux charges de billes.

Le recul est massif avec le chargeur CO² mais il faudra apprendre à maitriser la queue de détente très dure. En tir sur cible, on a vite fait de donner un coup de doigt et de tirer à côté de ce que l’on vise… Une fois maitrisé ça va mieux, d’autant que les performances en sortie de boite sont satisfaisantes. Le hop-up fait bien son travail et les trajectoires sont plutôt régulières.

 

Je vous laisse regarder les tests de tir :

 

 

J’aime bien ce Ludus de chez Secutor ! Pourtant je ne suis pas trop attiré par les hi-capa, mais le design à la fois sobre et agressif de cette réplique me plaisent vraiment bien, avec ou sans les accessoires.

La compatibilité avec les pièces et les chargeurs type Marui est un vrai plus et les accessoires supplémentaires proposés par Secutor permettent de configurer son flingue à billes selon nos goûts.

Les sensations de tir sont bonnes, surtout avec le chargeur CO² d’origine et si la queue de détente est assez dure à actionner, une fois l’habitude prise on peut toucher facilement sa cible.

Le tarif est certes assez élevé surtout si l’on rajoute le compensateur, la plaque supérieure et le RMR, mais c’est un peu pareil sur bon nombre de répliques…

Attention aux emplacement des vis de la plaque justement, le peu de matière disponible fragilise les filets et peut les arracher si vous n’y faites pas attention.

J’espère vous avoir donné assez d’éléments pour que vous sachiez si le Secutor Ludus peut vous convenir, n’hésitez pas à commenter en bas de page pour nous parler de votre expérience avec la réplique.

 

Vous pouvez désormais tipper (même gratuitement et autant de fois que vous le voulez, c’est magique !) mon contenu au travers de CE LIEN ! Merci de votre soutien !

 

 

-Le look sobre mais agressif.

-Compatibilité avec les chargeurs Hi-capa et les pièces type Marui.

-Accessoires de personnalisation disponibles.

 

 

-Attention aux vis qui retiennent la plaque supérieure.

-Equiper le Ludus peut vite faire monter l’addition.

-Queue de détente assez dure.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.