Review EMG Archon Type B

 

21 aout 2022.

 

Alors qu’EMG (Evike Manufacturing Group) devient quasiment incontournable tellement le nombre de licences sous leur giron devient important, ils sont associés à Cybergun sur certains produits (Cybergun ayant la license Arsenal Firearms) et nous pouvons même désormais profiter d’un site Européen pour nous procurer les produits proposés jusqu’alors par la branche américaine d’Evike.

Pour cette review c’est Destockage games qui ma proposé la réplique et je les en remercie. J’étais intéressé par le Stryk B, ou plutôt le Type B comme l’appellent les américains, car son grand frère le Strike One était censé devenir la dotation de l’armée russe au milieu des années 2010.

Je vous propose de découvrir avec moi cette réplique et de voir si elle mérite votre attention.

 

Je vous laisse voir ou revoir la vidéo de déballage :

 

 

Il s’agit ici d’une réplique de l’ Archon Type B, que l’on trouve également chez Arsenal Arms avec le Stryk B.

 

 

La réplique est livrée dans une boite aux couleurs d’Archon. Elle est en carton assez épais comme d’habitude sur les productions EMG.

 

Et une fois encore avec EMG, on paye assez cher une boite pas très remplie.

On y trouve :

-La réplique du Type B. Constituée d’alliage et de polymère, elle mesure 193 mm pour une masse de 690 grammes.

-Un chargeur à gaz pouvant contenir 20 billes (BB).

-Un certificat d’authenticité qu’il faut flasher pour accéder au manuel d’utilisation.

 

 

 

Cette réplique est fabriquée par AW Custom (AWC).

La carcasse est en polymère et la glissière en alliage. Les finitions sont très bonnes et la prise en main de ce Type B est excellente.

 

Les marquages sont bien présents sur la réplique. Le côté gauche de la glissière se voit orné de la marque « Archon firearms », filiale d’Arsenal Firearms.

 

Du côté droit de la glissièrem on retrouve les « proof marks » ainsi qu’un petit logo EMG.

 

Puis le numéro de série…

 

Et enfin le logo Archon et type B.

 

 

Le canon externe dispose du marquage de calibre de la vraie arme et de proof marks.

 

Le côté droit de la carcasse précise que l’arme peut tirer sans chargeur engagé. Ce n’est pas le cas sur notre réplique.

 

Un « B » est présent du côté supérieur gauche de la crosse.

 

C’est presque un roman ! Sur le côté droit de la crosse est mentionné « WARNING Read safety manual before use ».

On peut également remarquer le motif du grip avec ses petits carrés orientés de différentes manières pour optimiser la prise en main. C’est un peu bizarre la première fois mais c’est très efficace !

 

 

 

Le bouton d’éjection du chargeur est protégé par un petit ergot, l’extraction est facile.

 

 

Une texture est présente de chaque côté de la carcasse afin d’optimiser la prise en main.

 

L’avant du pontet est également texturé.

 

Un rail est présent à l’avant de la réplique, permettant l’installation d’accessoires type lampe ou laser.

 

Le pontet est assez large pour permettre le tir avec gants. La queue de détente au profil particulier est en métal.

 

On peut remarquer la bonne intégration du chargeur grâce à son talon qui vient s’insérer sur le profil de la crosse.

 

Une imposante queue de castor protège le tireur du retour de glissière.

 

Bonne surprise (mais habitude chez AWC/WE) le canon externe est taraudé pour permettre l’installation d’un traceur ou d’un modérateur de son.

 

Notez le profil spécifique du Type B avec ses larges stries de préhension à l’avant.

 

De larges stries sont également présentes à l’arrière et facilitent l’armement de la réplique.

 

L’arrêtoir de glissière est situé du côté gauche, il est relativement discret mais fonctionne bien.

 

 

 

Le Type B est équipé d’un guidon comportant un morceau de fibre optique rouge.

 

Quant à la hausse, elle est toute simple, sans fibre ni points blancs.

 

La visée est néanmoins efficace et agréable.

 

 

 

Le chargeur à gaz peut emporter 20 billes de 6mm.

 

Son talon est troué pour laisser l’accès à la valve de remplissage.

 

On reconnait le gas route rouge typique d’AWC.

 

Nous verrons plus tard que le chargeur a un autre rôle à jouer…

 

 

Le démontage du Type B est enfantin. Il suffit de pousser cette goupille (ATTENTION : elle est prisonnière, ne forcez pas).

 

Puis on ôte la glissière par l’avant.

 

Une vue sur la mécanique. Il ne s’agit pas d’une copie d’un système déjà existant donc oubliez d’éventuelles compatibilités.

 

Le marteau est en alliage, il est équipé d’un petit roulement.

 

Je vous le disais plus haut, le chargeur a un rôle à jouer. En effet, si vous souhaitez changer le bouton d’éjection de chargeur de côté, il faut insérer le chargeur à l’envers comme ceci…

 

Le bouton tombe tout seul…

 

On l’insère de l’autre côté et on ôte le chargeur, le tour est joué pour nos amis gauchers !

 

J’ai voulu vérifier le système de fermeture du chargeur, il s’agit d’une vis et non de goupilles.

 

Continuons le démontage en retirant le triple ressort récupérateur et ses tige-guides.

 

Une pièce de verrouillage doit ensuite être légèrement glissée vers l’arrière pour pouvoir sortir.

 

On peut alors ôter le canon externe.

 

Et enfin, on sépare l’ensemble canon interne/hop-up.

 

Le réglage du hop-up s’effectue avec une clé Allen qui vient faire coulisser une bague et appuyer sur le joint.

 

Pour séparer le hop-up en deux, dévissez une petite vis et ôter un circlip.

 

Ici nous pouvons voir la pièce qui vient appuyer sur le joint. Comme souvent sur les productions AWC, ce n’est pas très efficace.

 

Retirons la bague…

 

 

Le joint est un inévitable joint rouge à gros bourrelet rectangulaire, là encore c’est une signature AWC même si les performances de ce type de joint sont loin de me satisfaire…

 

Le canon en laiton mesure 91mm pour un diamètre de 6.03mm, inutile de le changer si votre joint est adapté.

 

 

Voici l’ensemble blowback housing/nozzle. Le nozzle est monté sur ressort, il coulisse bien sur la tête de piston.

 

Il est fixé à la glissière via deux vis cruciformes.

 

Le guidon est maintenu par une petite vis cruciforme.

 

 

Un bon nettoyage, une lubrification adaptée et on remonte tout ça !

 

 

Suite aux piètres performances que j’ai constaté avec ce Type B, j’ai mis un joint Marui et ajouté un petit morceau de gaine électrique pour améliorer l’appui. Ça change la vie… On peut également utiliser un petit morceau de gaine thermorétractable si on souhaite jouer avec des billes un peu plus légères.

 

 

 

 

Il n’y a pas d’éclaté dans la boite.

 

-Chronographe AceTech AC6000BT.

-Gaz 130 PSI.

-Billes bio 0.20g Xtreme Precision, 0.25g bio Airsoft Surgeon et 0.30g bio Airsoft Surgeon.

Le bon point est que l’on pourra aller jouer partout avec ce Type B, les 280 FPS de moyenne permettent de se passer de distances de sécurité dans bon nombre d’associations françaises.

J’ai pu tirer sans problème 2 charges de billes avec une charge de gaz sous réserve  de ne pas tirer trop vite. Le recul est correct sans être exceptionnel.

C’est au niveau du hop-up que cette réplique perd de sa superbe. En effet, il est peu efficace et au delà de 15 mètres, les billes commencent à tomber même avec le réglage au maximum.

J’ai dû modifier l’appui pour pouvoir tirer des billes plus lourdes à une plus longue distance.

Malheureusement j’ai perdu mes rushes de la vidéo de tir, je ne peux donc pas illustrer mes propos…

 

J’aimerais tant pouvoir vous dire que c’est un sans faute d’EMG/Cybergun sur ce coup là !

La réplique est superbe, avec de chouettes finitions et une prise en main exemplaire. Le recul est bien présent sans être massif et le canon externe taraudé de série permet d’utiliser nos traceurs préférés.

Mais que vaut une réplique, si jolie soit-elle, si son hop-up n’est pas efficace ?

Certes, pour les joueurs n’utilisant leur pistolet que pour les ouvertures de porte et la très courte distance, le Type B fait le travail.

Moi j’aime me dire que je peux compter sur mon backup jusqu’à 25 mètres sans avoir à me poser de questions, et c’est là que le bât blesse.

Bien trop souvent, les productions AWC proposent un système de hop-up peu efficace, desservi en plus par un combo canon-joint spécifique qui ne me donne pas du tout satisfaction.

Le prix des chargeurs est également un facteur à prendre en compte, ainsi que le peu de contenu de la boite. N’est pas Marui qui veut, mais là c’est vraiment spartiate au vu des tarifs (hors promos) pratiqués.

Si vous n’avez pas besoin de portée ou qu’ouvrir votre réplique pour y apporter les modifications nécessaires ne vous fait pas peur, foncez sur cette excellente réplique d’Archon type B.

Dans le cas contraire, vous risqueriez d’être déçu…

J’espère en tout cas que cet article vous aidera à y voir plus clair. N’hésitez pas à partager vos expériences via l’outil de commentaire situé en bas de page.

Si vous voulez soutenir mon travail, voici quelques liens qui vous permettront de le faire :

🔫 Mes patches et occases : http://lantredudingo.com/index.php/le…

🤑 Utip : https://utip.io/lantredudingo

👕 Goodie shop de l’Antre : https://shop.spreadshirt.fr/100047058/

🔫 https://www.airsoftskinzone.com/ : Bénéficiez de 10% sur tous les articles avec le code « COLLETAGOMETTE »

🤑 Lien affilié Olight (économisez 10% avec le code Ding10 ) : https://bit.ly/3DAgJkD

🤑 Evike Europe, Profitez de 15% de réduction avec le code ding15 : https://evike-europe.com

🤑Kula Tactical (7% de réduction avec le code dingchavez7 ) : https://kula-tactical.com/?ref=Lantre…

 

 

 

-Bonnes finitions.

-Réplique peu commune.

-Canon externe taraudé.

-Bonne prise en main.

 

-Le hop-up.

-Boite trop vide.

-Prix des chargeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.