Review Tokyo Marui Samurai Edge Hi-grade & 20th anniversary

 

26 février 2017

Déjà 20 ans que Resident Evil, plus connu au Japon sous le nom de Biohazard, est sorti (bon, techniquement bientôt 21 à l’heure où j’écris !). Pour marquer le coup, Tokyo Marui a décidé de sortir un modèle spécial en série limitée. Cette réplique n’est pas une reproduction d’une arme présente dans un épisode en particulier. C’est pourquoi j’ai décidé de faire une review croisée du Samurai Edge classique en version Hi-Grade. Merci à Impulse101 qui m’a vendu la version 20th anniversary et à bien voulu me prêter la version classique. C’est parti pour le show !

Je vous laisse faire la séance de rattrapage en vidéo en avant-goût :

 

 

Il s’agit d’une base sur M9A1 dont vous pourrez trouver quelques infos ICI.

 

La boite de l’édition 2016 du Samurai Edge se voit parée d’une photo de la réplique accompagnée de l’insigne des S.T.A.R.S. et en arrière plan, on peut voir le hall du mythique manoir dans lequel le premier épisode de Resident Evil prenait place.

A l’intérieur c’est également soigné, la réplique est posée sur une plaque de polystyrène. On peut noter la présence d’une petite boite dans laquelle les accessoires prennent place.

Une fois le tout sorti, on y trouve :

-La réplique.

-Un chargeur à gaz de 26BBs.

-Une tigette de nettoyage.

-Un bouchon de sécurité.

-Un sachet de billes.

-Deux pièces à placer dans le chargeur et permettant de tirer à vide.

-Le manuel d’utilisation, en japonais, ainsi que des cibles.

Le modèle 20th anniversary bénéficie d’un traitement de faveur. Une boite très classe vient recouvrir la mallette numérotée.

 

 

Une photo tirée du jeu est imprimée sur l’étiquette. Il s’agit symboliquement de la première apparition d’un infecté dans le premier épisode.

 

Ah non, ça c’est moi !

Hop !

 

A l’intérieur tout est bien en place dans un bloc de mousse compacte.

 

La documentation est située sous la mousse du couvercle, tirez sur la languette !

 

Le contenu est identique à la version Hi-grade.

Mais version collector oblige, un pin’s commémoratif est présent dans la boite

 

 

Le samurai Edge est en ABS, mais pas que ! La plupart des commandes (arrêtoir de culasse, de chargeur, détente, gâchette, organes de visée etc.) sont en alliage. De ce fait, la réplique pèse son poids. Nous verrons plus tard que Marui a rusé pour ajouter encore un peu de poids à son PA !

La version 20th anniversary est en deux tons, flat dark earth pour la glissière et les grips, et bronze pour la carcasse.

 

 

En lieu et place des marquages Beretta, on trouve les marquages S.T.A.R.S. et RPD (Racoon police department).

 

Ici la trace indiquant que les ateliers Kendo ont travaillé sur un modèle spécial pour les forces de l’ordre.

 

La carcasse dispose quant à elle des marquages du M9 Marui.

 

On trouve également la trace du fabriquant nippon sur la plaquette de crosse droite.

 

Sur le modèle classique, les plaquettes sont en plastique imitation bois et caoutchouc. Au centre on retrouve le médaillon étoilé sur fond bleu foncé des S.T.A.R.S. , symbole de la justice.

 

 

Le modèle 20th anniversary est livré avec des plaquettes FDE et beiges. Le médaillon est sur fond noir.

 

La qualité est vraiment très bonne.

 

Les plaquettes descendent plus bas que la normale, englobant ainsi la plaque de couche du chargeur. Notez les petites traces d’injection.

 

 

Ici, on peut voir de gauche à droite le levier de verrouillage de la glissière, l’arrêtoir de glissière et le levier de sûreté, qui fait également office de levier de désarmement comme sur le vrai Beretta.

 

Lorsque le marteau est à l’armé, pousser le levier vers le bas le renvoie vers l’avant sans déclencher de tir.

On peut voir ici l’extracteur, qui est moulé dans la glissière, et le canon externe chromé, lui aussi en ABS.

 

Marui a peint l’extracteur sur la version collector, et le canon est teinté dans la masse en FDE.

 

 

 

Le guidon et la hausse disposent de points blancs qui permettent de prendre une visée rapide et efficace. Ils sont en métal.

 

 

 

 

Le chargeur à gaz peut emporter 26 billes. On peut constater qu’il y a une encoche de chaque côté, ce qui me fait dire que vous pourrez sans doute changer l’arrêtoir de chargeur de côté. Sympa pour les gauchers !

 

Les marquages de calibre réel côtoient ceux de Marui.

 

La plaque est celle d’un M92 classique.

 

 

Pour retirer la glissière, appuyez sur le bouton situé sur le côté droit de la carcasse…

 

…et faites pivoter simultanément le levier de verrouillage .

 

Vous pourrez ainsi faire glisser la culasse vers l’avant.

 

Un bref coup d’œil sur la mécanique.

 

L’un des secrets du poids sympa de ce Samurai Edge, c’est que Marui a inséré des plaques métalliques sous les plaquettes de crosse.

 

Déposer les plaquettes permet de changer l’arrêtoir de chargeur de côté.

 

Le petit ergot central permet de comprimer le ressort.

 

Ici en mode gaucher.

 

On peut maintenant continuer le démontage et retirer la tige-guide et le ressort récupérateur. Attention, le ressort n’est pas solidaire de la tige.

 

On peut ensuite sortir le canon externe.

Pour un simple entretien, inutile d’aller plus loin, mais si vous souhaiter changer le canon ou le joint, voyons comment ça se passe.

Ici nous pouvons voir la molette de réglage du hop-up. Elle est située du côté droit du bloc, c’est assez inhabituel.

 

Pour séparer le canon externe du reste, il faudra légèrement forcer pour lui faire passer le petit cran de verrouillage.

 

Remarquez le tube en métal qui ajoute du poids à la réplique tout en calant correctement le canon interne dans le canon externe. La pièce est maintenue à l’aide de deux petits joints toriques.

Attention donc si vous changer de canon interne, assurez-vous que les joints puissent tenir.

 

Deux vis maintiennent les deux moitiés du bloc hop-up.

 

Comme vous pouvez le constater, il s’agit d’un joint type « vsr10 » comme dans quasiment tous les GBB Marui. Ce sont de très bons joints.

 

Remarquez ici l’usinage du canon pour que le joint s’insère comme il faut.

 

Attention, si vous utilisez cette review pour vous aider à démonter/remonter votre réplique, sur la photo ci-dessous l’un des joints toriques avait glissé dans l’encoche du joint de hop-up !

Le canon en laiton mesure 114mm et son diamètre est de 6.09mm.

 

La réplique est équipée du « nouveau » cylindre 15mm qui assure plus de kick sans pour autant augmenter la puissance du Samurai Edge.

 

 

Enfin, on peut noter ici un renfort en métal là où l’arrêtoir de glissière vient s’insérer lorsque le chargeur est vide. Cela permet d’éviter l’usure métal contre plastique des très vieux modèles.

 

 

 

 

 

 

-Chronographe Xcortech X3500

-Gaz Abbey HFC144a et Ultrair

-Billes 0.20g Bio G&G et 0.23g Bio G&G.

 

C’est sans surprise que le Samurai Edge possède un rapport puissance/portée/précision très honorable !

Certains joueurs lui reprocheront justement de ne sortir « que » 235 FPS mais on parle bien là de réplique de poing, destinée à être utilisée à courte et très courte distance. Au pire utilisez un gaz plus puissant que celui recommandé par Marui, mais c’est à vos risques et périls. Certains joueurs ont cassé leur réplique après 3 chargeurs à l’Ultrair alors que d’autres n’ont eu aucun souci pendant des années…

Le kick est bien présent, sans égaler celui des productions récentes de chez VFC, mais les sensations de jeu sont bien présentes. Vous pourrez largement vider un chargeur de 26 billes avec une charge de gaz et en aurez encore un peu sous le pied en secours.

Le hop-up est efficace, j’aime utiliser de la 0.23 sur mes Marui, cela augmente la stabilité sans pour autant rendre la bille trop lente (ça évite l’effet « Matrix » en jeu !).

 

Je vous laisse découvrir ça en vidéo :

 

Il y a souvent deux écoles lorsqu’on en vient aux répliques de poing. Les gens qui veulent une bonne réplique, jolie, performante, et puis ceux qui veulent du métal « paske ça fé erresse ».

A ceux-là, je dis : passez votre chemin, ces répliques Samurai Edge Marui sont trop belles pour vous, achetez les copies WE, vous serez certainement déçus des performances mais vous aurez du « joli » métal et de la peinture qui résistera au moins 3 mois. Ca y est ? Vous ragez devant votre ordinateur en criant « élitiiiiiisme ! » mais oui, je le dis, même si j’ai déjà fait une review de Samurai Edge WE , ça n’a RIEN à voir avec ces nouveaux modèles japonais. Mon conseil si vous voulez un Samurai Edge, ce n’est pas très « 2017 », mais au lieu de vouloir dépenser 100€ là tout de suite maintenant dans un WE, attendez d’avoir économiser assez et prenez un Marui, vous ne serez pas déçu. Bien entendu si c’est simplement pour exposer dans une vitrine et que les performances de tir ne vous intéressent pas, c’est différent…

J’espère que cette review vous permettra de décider si ces Samurai Edge nouvelle génération sont un choix qui vous parait bon. Que vous soyez Cosplayer, collectionneur ou joueur, pour moi c’est un bon choix.

 

-Excellente finition.

-Bonnes performances.

-Bon kick.

-Boites bien remplies.

 

-Le prix.

-Il faut être fan de Biohazard.